Publicité

NBA – L’affirmation dingue de Draymond Green à propos de LeBron

NBA Green lâche un compliment envers LeBron
NBA (DR)

LeBron James n’en finit plus d’ébahir la concurrence, alors qu’il se rapproche de la retraite. Récemment, Draymond Green a carrément osé un pronostic dingue à son sujet. Ce qui est encore plus fou, c’est qu’il pourrait bien avoir raison…

Publicité

Quand on le voit sur les terrains actuellement, difficile de croire que LeBron James réellement 37 ans depuis quelques jours. Et pourtant, malgré son âge avancé, le futur Hall of Famer se montre encore incroyablement performant au plus haut niveau. 28.5 points, 7.5 rebonds et 6.6 passes : on pourrait supposer qu’il s’agit d’un joueur dans son prime ! Ce qui est loin d’être son cas…

De façon peu étonnante, son niveau de jeu en laisse plus d’un pantois dans l’univers de la ligue, en particulier du côté des joueurs actifs. Draymond Green, qui l’a affronté à maintes reprises et notamment en Finales avec les Warriors, ne peut en tout cas s’empêcher de s’agenouiller face à ce que le quadruple MVP produit chaque soir sur les parquets. L’intérieur a notamment osé un pronostic ahurissant à son sujet :

Publicité

Draymond Green abasourdi par la longévité de LeBron



Quand on y pense, LeBron va concrètement être en possession d’à peu près tous les records de précocité, mais aussi de tous les records de vieillesse actuellement recensés, une fois qu’il aura pris sa retraite. Essayez un peu de vous imaginer ça, c’est juste dingue.

Publicité




Le plus dingue dans tout ça, c’est que le Dancing Bear ne prend pas beaucoup de risques en faisant une telle supposition. Si certains de ses records de jeunesse ont été battu ces derniers temps, notamment par LaMelo Ball ou Luka Doncic, LBJ en a encore une palanquée à son actif. Quant à ceux impliquant sa fin de carrière, il se pourrait bien qu’ils ne soient jamais atteints. Un exemple ? Il est à la fois le plus jeune et le plus vieux joueur all-time à signer une campagne à 25 points de moyenne !

Par ailleurs, sa production au scoring actuelle est sa plus élevée depuis 2009-10, lorsqu’il évoluait encore sous les couleurs de Cleveland. Les difficultés des Lakers peuvent expliquer ça (19-19, 8ᵉ à l’Ouest), d’autant qu’il doit prendre davantage de responsabilités avec l’absence d’Anthony Davis. Pour autant, cela reste invraisemblable pour un vétéran de son âge, dont la contribution devrait baisser avec le temps. Pas pour le King !

Publicité

Tout compétiteur féroce qu’il est, Draymond Green ne peut s’empêcher de saluer l’immense longévité de LeBron. La preuve que le Chosen One accompli bel et bien quelque chose d’unique, et qu’il n’en a probablement pas encore terminé avec la balle orange !

En direct : toute l'actu NBA