NBA – Un ex-Warrior pose la grosse question qui fâche sur les Lakers !

NBA Curry et leBron James
NBA (DR)

Les Lakers seraient-ils incapables de développer leurs jeunes joueurs ? C’est l’avis choc qu’a lâché un ancien champion avec les Warriors, récemment. Or, il se pourrait bien qu’il n’ait pas complètement tort… D’autant que les exemples récents ne manquent pas.

Publicité

La décennie 2010 fut très compliquée pour les Lakers, qui ont notamment vécu la retraite de Kobe Bryant et plusieurs années loin des playoffs. Durant ce temps, ils ont de fait squatté les premières places à la draft avec plusieurs choix dans le Top 10. Sauf qu’aucune de ces pépites n’est aujourd’hui encore un pensionnaire de la Crypto.com Arena, ayant été sacrifié dans le but de bâtir la superteam actuelle.

Or, force est de constater qu’une fois qu’ils ont mis les voiles, ces joueurs se sont mis à briller un peu partout à travers la ligue. Une fois, ce serait un hasard, mais là, c’est une tendance qui se dessine. Festus Ezeli, ancien pivot des Warriors et champion NBA, a donc posé une question particulièrement clivante sur Twitter : les Pourpres et Ors seraient-ils tout simplement incapables de développer correctement des jeunes ?

Publicité

Festus Ezeli lâche un constat cash sur les Lakers



Tous les jeunes joueurs qui étaient apparemment nuls à L.A. (Lonzo, Caruso, Ingram, Randle, Hart) ont tous été échangés et tous sont devenus des joueurs clés pour d’autres franchises, certains des all stars et des franchise players.

L.A. est-elle simplement un endroit difficile pour jouer ? Est-ce une source de distraction ? Qu’est-ce que c’est ?

Publicité

Dans les faits, il est vrai que les Angelinos ne sont en rien des spécialistes de la reconstruction par la draft. Hormis Kobe Bryant en 1996 (et encore, suite à un trade avec les Hornets), aucun joueur majeur de l’histoire de la franchise n’a été récupéré de la sorte depuis des décennies. Il a d’ailleurs fallu faire venir LeBron James via la free agency, puis Anthony Davis grâce à un trade pour aller chercher le titre obtenu en 2019-20, dans la bulle d’Orlando.

Un succès qui s’est cependant fait au détriment d’une jeunesse prometteuse, et qui pose un sérieux problème quant à l’avenir à moyen terme des Californiens. Une fois que le King sera à la retraite, AD devrait en théorie reprendre les rênes. Sauf que The Brow est souvent blessé, et qu’il faudra de toute façon qu’il ait un bel effectif autour de lui pour espérer quelque chose. Or, il y a peu de chances que les dirigeants accordent alors beaucoup de patience à la nouvelle génération de joueurs.

Publicité

Certains fans des Lakers ne vont pas apprécier l’accusation, mais Festus Ezeli a raison sur un point : les anciennes jeunes pousses de la maison se portent bien mieux loin de la Cité des Anges. Et dans le cas d’Alex Caruso et Lonzo Ball à Chicago, le niveau collectif est à des années lumières des Pourpres et Ors…

En direct : toute l'actu NBA