NBA – Le joueur que le boss des Lakers voulait au lieu de Westbrook… mais pas LeBron

La superstar NBA des Los Angeles Lakers, Russell Westbrook, devrait se confronter à LeBron James selon un ancien pivot de la ligue
NBA (DR)

Si Russell Westbrook est aussi controversé actuellement aux Lakers, c’est aussi parce que son arrivée n’était pas saluée unanimement chez les Pourpres et Ors. Le GM avait ainsi une autre cible en tête… mais s’est heurté au veto de LeBron James, qui a fait le forcing pour le Brodie.

Publicité

À l’instar de l’an passé, le recrutement à priori cinq étoiles des Lakers pendant l’intersaison est en train de faire un nouveau bide. Il y a avait déjà des doutes quant à l’âge des joueurs avant le début d’exercice, nombreux étant les tauliers à avoir la trentaine bien tassée. Mais globalement, c’est tout simplement le niveau de jeu qui fait défaut aux Angelinos depuis la reprise de la compétition.

Après 48 matchs, LA n’en est ainsi qu’à 24 victoires pour autant de défaites, alors que l’Ouest a légèrement baissé en termes de performances en 2021-22. Cela ne donne qu’une piteuse 8ᵉ place dans la conférence… On est bien loin des ambitions de titres affichées pendant l’été, et ça chauffe depuis un moment du côté de la Crypto.com Arena. Parmi les boucs émissaires, on retrouve notamment le coach Frank Vogel, mais aussi et surtout Russell Westbrook.

Publicité

Le Brodie était la signature phare de l’été, les Pourpres et Ors ayant lâché une bonne partie de leur roster pour le faire venir des Wizards. Tout le monde espérait le voir former un trio dantesque, avec LeBron James et Anthony Davis… Sauf que comme évoqué plus haut, le bilan a de quoi refroidir les ardeurs. En plus de la médiocrité collective, le meneur ne convainc pas individuellement, incapable de s’adapter aux systèmes de Vogel.



Le pire dans tout ça, c’est que tous aux Lakers ne souhaitaient pas le voir atterrir chez eux… Comme l’affirme l’insider Marc Stein, le GM Rob Pelinka avait flashé sur un tout autre profil, pendant l’intersaison. C’est un joueur des Kings qui avait sa préférence :

Rob Pelinka voulait et prévoyait d’échanger pour Buddy Hield mais James et Davis l’ont encouragé à aller chercher Westbrook.

Buddy Hield, choix n°1 de Rob Pelinka pendant l’été

Publicité

Gros scoreur et shooteur derrière l’arc, l’arrière aurait comblé pas mal de besoins actuels chez les Californiens. Sauf que LeBron n’était pas convaincu par le move, et qu’il a fini par y mettre son veto. Cela n’a rien de nouveau, le King a un énorme pouvoir de décision où qu’il joue, et cela inclut même une franchise aussi prestigieuse que Los Angeles. Les deux joueurs sont amis, et cela a grandement pesé dans la balance. Mais à quel prix…

En effet, LBJ se voit désormais aussi reproché (à juste titre) d’avoir fait le forcing en faveur du MVP 2017, même si l’idée de partager ses responsabilités offensives était compréhensible. Après tout, il a maintenant 37 ans et se rapproche donc de la fin. Néanmoins, il se retrouve aujourd’hui à devoir tout faire, entre un Davis qui squatte l’infirmerie et un RW au fond du seau. On est loin de l’idylle envisagée il y a encore quelques mois…

Publicité

Histoire de frustrer un peu plus les fans des Lakers, il semble quasiment impossible de trader Russell Westbrook dans un futur proche. Avec 91 millions de dollars à percevoir jusqu’en juin 2023, le meneur représente un risque financier énorme pour la concurrence. Espérons pour eux qu’ils trouvent une solution…

En direct : toute l'actu NBA