NBA – Humilié, Gobert dégoupille : « Seules 2 personnes ont le droit de me parler comme ça »

NBA Rudy Gobert en colère
NBA (DR)

Ses propos sur le Shaq ont défrayé la chronique, et Rudy Gobert a encaissé une grosse vague de critiques depuis. Un commentaire en particulier l’a cependant fait tiquer, le triple DPOY décidant de répondre à un célèbre analyste… et il n’a pas fait semblant.

Publicité

Si Rudy Gobert ne répond généralement que rarement aux piques qui lui sont envoyées par fans comme observateurs, il a toutefois fait une exception récemment, lorsque Shaquille O’Neal a déclaré qu’il lui mettrait la misère. Le Français a lâché une réponse non moins cinglante à l’encontre du Hall of Famer, qui l’avait déjà régulièrement critiqué par le passé avant de se calmer depuis quelques mois. Le message était clair : Shaq ? Je peux l’éteindre en défense, aucun problème.

Or, ses propos ont été très mal reçus par une large partie de la communauté basket, qui a vu ça comme une offense envers le Big Diesel, l’un des joueurs les plus dominants de l’histoire. Skip Bayless a notamment sorti la sulfateuse, suggérant à The Stifle Tower de la fermer, rien que ça ! Sauf que la déclaration du journaliste n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd, et elle n’a pas du tout été du goût de l’intéressé qui a répondu de manière brutale sur les réseaux sociaux :

Publicité

Rudy Gobert furieux après les propos de Skip Bayless



Skip Bayless, est-ce que tu me parlerais comme ça si je me tenais devant toi ? 🤔 Je me fiche du manque de respect constant et des opinions sur qui je suis en tant que joueur et je choisis d’ignorer toutes ces choses, mais il semble que les gens commencent à se sentir bien trop à l’aise en me critiquant…

Visiblement remonté, ce n’est cependant pas la seule réplique qu’il a donné à l’analyste de Fox Sports. Il en a ainsi lâché une autre, qui remet clairement le hater notoire de LeBron James à sa place !

Publicité

Il n’y a que deux personnes sur cette planète qui ont le droit me parler comme ça. Et tu n’en fais pas partie.

Difficile de faire plus clair de la part de Gobzilla, qui interdit au journaliste de parler de lui de la sorte, seuls ses parents qu’il nomme implicitement en ayant le droit. On peut comprendre son énervement profond, puisqu’on a là une preuve de plus que le triple DPOY n’est guère respecté outre-Atlantique, malgré ses accomplissements individuels. Peut-être cela changera-t-il une fois qu’il aura gagné un titre, mais difficile de le voir y parvenir avec le Jazz. Un départ semble donc inévitable.

Publicité

Skip Bayless peut aller se rhabiller après cette réponse pour le moins sèche de Rudy Gobert, qui n’a pas apprécié qu’on lui parle ainsi. The Stifle Tower en a marre d’être invectivé sur son niveau de jeu, et on devrait le voir remonté comme un coucou en 2022-23.

Déclarations Les Français (NBA) NBA 24/24 Rudy Gobert

En direct : toute l'actu NBA