NBA – Vexé, Kevin Durant s’emporte sur les joueurs européens, Evan Fournier réagit !

KD révèle les 2 mots français insolents qu'il a lâchés à Evan Fournier !
NBA (DR)

Suite au deuxième sacre consécutif de Nikola Jokic en tant que MVP, un journaliste US a livré une grosse affirmation sur les joueurs européens. Celle-ci n’a pas du tout plu à Kevin Durant, et a également poussé Evan Fournier à livrer son avis impartial !

Publicité

Outre le doublé signé par Nikola Jokic, le scrutin concernant le MVP 2022 s’est révélé historique pour la NBA. En effet, pour la première fois dans l’histoire, trois joueurs non-Américains ont raflé les trois premières places du classement des votes, à savoir le Joker, Joel Embiid et Giannis Antetokounmpo. Une donnée qui n’est pas passée inaperçue outre-Atlantique, et qui a entrainé la naissance d’un grand débat houleux.

KD recadre un analyste sur les Européens, Fournier valide

Suite à ce plébiscite pour le contingent étranger de la NBA, et face à la montée en puissance des joueurs européens dans la ligue, Ekam Nagra a cherché à justifier ce phénomène dans le podcast Ball Don’t Stop. Et selon lui, la mise en retrait des joueurs américains serait due à une différence d’approche dès la formation, qui expliquerait ce changement récent au niveau du rapport de force :

Publicité

La raison pour laquelle des gars comme Luka (Doncic) et Jokic ont pris d’assaut la ligue, c’est qu’ils sont issus du système de développement européen. Là-bas, l’importance est mise sur les skills et sur le QI basket. Eux n’ont pas été conditionnés à pourchasser la célébrité.

Une vision un peu réductrice des prospects américains, qui ne chercheraient selon cette dernière qu’à attirer l’œil des scouts en faisant le spectacle, tout en oubliant de travailler certains aspects importants de leur jeu.



Ce discours s’est d’ailleurs révélé un peu trop tiré par les cheveux aux yeux de Kevin Durant, qui a vite tenu à rétablir la vérité dans un commentaire sur Instagram !

Combien de joueurs étrangers sont arrivés ici et ont dû retourner d’où ils venaient parce qu’ils n’arrivaient pas à survivre ? Utiliser Luka et Jokic qui sont des anomalies me laisse penser que vous voulez juste faire passer une fausse idée.

Publicité

N’allez cependant pas croire que KD a été le seul à s’insurger devant cette déclaration. Toujours sur Insta, Evan Fournier y a lui aussi réagi, estimant là encore que le journaliste grossit le trait, et cherche un peu trop à critiquer le système de formation américain :

Je suis d’accord sur le fait que la priorité est mise sur les fondamentaux du jeu (en Europe), mais il y a des tonnes de choses sur lesquelles l’Amérique du Nord est largement en avance sur nous. Dans un monde parfait, il faudrait chercher à tirer le meilleur des deux mondes.

Après s’être illustrés dans une séquence tendue lors d’un récent derby new-yorkais, il semblerait donc que Durant et Fournier s’accordent sur ce sujet. Comme quoi, il est toujours possible de trouver un terrain d’entente, même entre grands rivaux !

Publicité

Pas d’accord avec une mise en comparaison trop tranchée entre jeunes joueurs européens et américains, Kevin Durant et Evan Fournier ont immédiatement livré leur vision des choses, bien différente. Reste à savoir dans quel camp se range la majorité de la communauté NBA !

En direct : toute l'actu NBA