NBA – Un Warrior explique la réussite de Curry & co… et lâche un tacle aux superteams !

NBA Curry et leBron James
NBA (DR)

Le Big Three de Golden State est d’ores et déjà légendaire, mais comment peut-on expliquer le succès qu’il a eu ? Un membre de la franchise a révélé son secret… et difficile de ne pas y voir une sacrée pique envoyée aux grosses cylindrées de la ligue.

Publicité

Stephen Curry, Klay Thompson, Draymond Green : à eux trois, ils ont mené les Warriors à ce qui est très probablement la meilleure ère de l’histoire de la franchise. Leur trio est encore maintenant incontesté, alors que cela fait désormais 10 ans qu’ils évoluent ensemble. Les résultats sont d’ailleurs faramineux, avec trois titres de champion et cinq Finales consécutives disputées. Ils pourraient même ajouter une sixième participation en 2021-22, s’ils battent les Mavs.

Une telle réussite est assez peu commune en NBA, surtout de nos jours. Pour qu’un Big Three comme celui des Dubs tienne aussi longtemps, il faut une osmose totale entre les athlètes. Or, détail qui a son importance, on parle là exclusivement de joueurs draftés par Golden State et qui ont donc appris à gagner ensemble. Mike Brown, assistant coach en Californien, a expliqué à NBC Sports que cela constituait la clé de voûte de ce qu’ils sont aujourd’hui. Une équipe basée sur une fidélité absolue :

Publicité

Mike Brown révèle le secret du Big Three des Warriors

La base de tout est la loyauté. Ces gars sont loyaux les uns envers les autres, loyaux envers la région, loyaux envers l’organisation. Parce qu’à tout moment, ils auraient pu partir. Non seulement cela, mais à tout moment, ils auraient pu se chamailler entre eux parce que tel type obtient plus de publicité que tel autre ou tel type obtient plus d’argent que tel autre.



Quand vous avez un groupe d’individus formidables, il arrive que des conneries s’échappent et ce n’est pas bon. Et pourtant, vous ne l’avez jamais entendu une seule fois ici, ces gars sont extrêmement heureux de la réussite des autres à tout moment. Et c’est authentique. Vous ne pouvez pas demander mieux quand vos trois meilleurs joueurs sont de ce moule.

Publicité

Impossible de ne pas y déceler un tacle envers les superteams actuelles, en particulier Brooklyn. Les tensions entre James Harden et Kevin Durant y ont amené la fin du trio de stars local, les deux hommes ne pouvant plus s’entendre. En un sens, les Lakers sont également concernés, leur tentative de monter un Big Three avec la venue de Russell Westbrook étant un échec complet. Il a notamment été question de l’égo du Brodie pendant la saison en cours, le rendant compliqué à gérer pour le coach Frank Vogel.

Or, on n’a effectivement jamais eu un cas de ce genre entre les trois joueurs phares de la Baie, qui sont restés soudés en toutes circonstances. Ironie du sort, les seuls moments de tensions furent liés à la présence de KD, notamment lorsqu’il s’embrouillait avec Green. Hormis ça, rien à signaler pour Steve Kerr, ce qui a rendu l’effectif plus simple à diriger. Quand les superstars montrent un tel exemple, difficile ne pas le suivre.

Publicité

Mike Brown le dit clairement, l’attachement du trio Steph-Klay-Dray à leurs coéquipiers et aux Warriors est la base de leur réussite. Au passage, cela va lui faire bizarre de ne plus avoir un tel noyau de choc, quand il sera entraîneur des Kings…

En direct : toute l'actu NBA