NBA – « Le meilleur joueur de la ligue ? Moi dans deux mois »

Avant son geste, LeBron a pu rejoindre... Steph Curry dans l'histoire ! NBA
NBA (DR)

Mieux vaut avoir de la confiance quand on fait ses premiers pas dans la ligue, mais un futur rookie a décidé de mettre la barre très haut d’entrée de jeu. En effet, il pense pouvoir être le big boss dès le soir où il sera choisi ! En voilà un qui va être ciblé par ses adversaires en 2022-23.

Publicité

C’est fait, la NBA connaît l’ordre de la lottery pour la prochaine draft, c’est-à-dire le Top 15. Les franchises ont désormais deux mois pour se préparer à piocher parmi le contingent de joueurs NCAA, et les yeux seront notamment rivés sur le trio de tête : Orlando, Oklahoma City et Houston. Quelques pépites semblent se démarquer de la concurrence, comme Jabari Smith et Paolo Banchero, ce dernier annonçant carrément qu’il était une fusion entre LeBron, Giannis et Jayson Tatum. Rien que ça !

Le prospect le plus intrigant reste toutefois probablement Chet Holmgren. Pivot de 2m13 pour moins de 90 kilos, le joueur formé à Gonzaga est pressenti pour devenir un futur grand de la balle orange. Même Kevin Durant l’a adoubé il y quelque temps ! Rival du Français Victor Wembanyama en compétition FIBA chez les jeunes, le garçon est en tout cas sûr de ses forces, comme il l’a prouvé en marge du Combine. Interrogé sur l’élite de la ligue, il a en effet lâché une décla fracassante :

Publicité

La pépite Chet Holmgren ultra-confiante avant la draft



B/R : Qui est le meilleur joueur de la ligue ?
Holmgren : Moi, dans deux mois.

Eh bien, en voilà un qui ne manque pas de confiance en ses capacités. Le garçon ne s’est cependant pas arrêté là dans son auto-promotion auprès des médias, puisqu’il a tenu des propos similaires sur le plateau de l’émission NBA Today. Durant celle-ci, il a notamment vanté ses qualités techniques et le fait qu’il avait tout de l’intérieur moderne :

Publicité

Je dois encore améliorer mon shoot, mais j’ai l’impression d’être dès maintenant un shooteur de haut niveau de tous les côtés du terrain, mais en fin de compte, j’ai l’impression que je dois encore monter d’un cran et passer à un autre niveau. Je pense que je peux être membre du club du 50-40-90 (pourcentages au tir, à trois points et aux lancers francs, ndlr) à terme, voilà où je me situe.

On annonce en effet le bonhomme comme le nouveau Rudy Gobert avec un trois points fiable, c’est dire le potentiel de dingue qu’il présente. Où qu’il atterrisse, il aura cependant un défi de taille à relever : prendre de la masse musculaire tout en conservant ses qualités sur le terrain. À l’heure actuelle, les images montrent bien qu’il est probablement trop maigre pour survivre face aux colosses des raquettes. S’il peut remédier à ça, il deviendrait en revanche un casse-tête monumental pour ses adversaires.

Publicité

Chet Holmgren a la confiance qui crève le plafond, à quelques semaines d’être drafté. Il y a peu de chances qu’il puisse réellement devenir le patron de la ligue en si peu de temps, mais il est en tout cas promis à un bel avenir.

Déclarations Draft NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA