NBA – Le Warrior qui a fait vivre un cauchemar à Luka Doncic dans le Game 1 !

La superstar NBA des Golden State Warriors, Stephen Curry, s'est exprimée sans filtre sur son futur adversaire des Dallas Mavericks, Luka Doncic
Rawel Visual

Dramatique dans le premier match malgré un bon démarrage, Luka Doncic ne s’est pas montré sous son meilleur jour. Cela est dû à un joueur de Golden State, en mission défensive sur lui toute la soirée. Autant dire qu’il a parfaitement fait son job !

Publicité

Une fois n’est pas coutume, Luka Doncic a rendu une bien piètre prestation sur ces playoffs. Alors qu’il brille de mille feux depuis le début de la post-season, le patron de Dallas est brutalement redescendu sur terre lors de la défaite subie contre les Warriors, dans le Game 1 (112-87, résumé ici). Comme contre Phoenix, les Texans se retrouvent à la traîne dès l’entame de la série, et c’est cette fois-ci dû en partie à la soirée ratée du Slovène.

Sa deuxième mi-temps fut notamment en-dessous de tout, avec seulement deux points pour six pertes de balle au compteur. Des largesses inhabituelles pour lui à ce stade de la compétition, mais ce n’est en fait guère un hasard. Du côté des Dubs, on avait en effet sorti un stratagème anti-Doncic pour le contrer, en lui collant Andrew Wiggins dans les pattes. L’ailier s’est bien acquitté de sa tâche, lui faisant vivre un véritable cauchemar, en particulier après le retour des vestiaires :

Publicité

Andrew Wiggins, l’arme anti-Luka des Warriors



Ces deux séquences montrent parfaitement le travail admirable du Maple Jordan sur le n°77. Sur la première, Wiggins parvient à réagir suite à un gros écran adverse, afin d’aller gêner Halleluka à la finition. Une bonne chose, puisque son coéquipier Jordan Poole s’était retrouvé bien seul sous le cercle. Sur la seconde action, la couverture tout-terrain de l’ex-Timberwolf coupe le ROY 2019 de ses coéquipiers, le forçant à foncer vers le cercle et perdant la balle par la même occasion.

Publicité

Il faut dire que pour ce qui est du profil, le Canadien est le joueur idéal pour s’opposer à l’ancien du Real Madrid. Wiggins est grand, long, rapide dans ses déplacements latéraux et il est doté de bons instincts défensifs. En d’autres termes, il sait anticiper les mouvements de son vis-à-vis, quand bien même ce dernier serait un génie balle en main comme Luka. Golden State ne s’y était d’ailleurs pas trompé, annonçant d’entrée de jeu qu’il serait son chien de garde attitré.

Si l’échantillon reste encore faible, avec seulement un match disputé, les résultats lui donnent en tout cas raison et c’est une excellente nouvelle pour la franchise de la Baie. À l’inverse, les Mavs vont devoir réagir immédiatement lors de la prochaine manche et trouver les ajustements à faire. Si les hommes de Jason Kidd ont survécu à un retard de 2-0 face aux Suns, rien ne dit qu’ils pourront répéter ça contre les Californiens. La pression est donc sur le staff… et le franchise player lui-même, bien sûr.

Publicité

Andrew Wiggins a effectué un travail de premier plan sur Luka Doncic, l’obligeant à complètement déjouer dès la première rencontre de la série. Nul doute qu’El Matador sera remonté comme un coucou lors du Game 2, mais le Maple Jordan pourrait encore une fois lui poser des problèmes.

En direct : toute l'actu NBA