NBA – La dinguerie d’Andrew Wiggins avec sa copine révélée !

NBA La dinguerie de Wiggins avec les Warriors
NBA (DR)

Grand bonhomme du début des finales de conférence, Andrew Wiggins donne tout pour Golden State. Au point de prendre des décisions folles sur ses proches… L’une d’entre elles, impliquant sa compagne a récemment été dévoilée par un journaliste local.

Publicité

Si les Warriors ont dominé le Game 1 face aux Mavs de la tête et des épaules (112-87), c’est en grande partie grâce à la prestation d’Andrew Wiggins. Auteur de 19 points, 5 rebonds et 3 passes, l’ex-joueur de Minnesota a surtout réalisé un travail de sape monumental sur Luka Doncic, le limitant à seulement deux points en seconde mi-temps. Une performance de très haut niveau, qui a permis aux siens de prendre le large au retour des vestiaires.

C’est d’autant plus réjouissant pour le Canadien qu’il avait démarré la saison 2021-22 dans de bien mauvaises conditions. En effet, Wiggs faisait partie des joueurs qui n’avaient pas envie de se faire vacciner, à l’instar de Kyrie Irving. Il a finalement cédé à la pression exercée par ses dirigeants, non sans avoir réglé ses comptes avec eux dans la foulée. Autant dire que sa situation est pour le moins tendue, même s’il est devenu All-Star cette année à la surprise générale.

Publicité

Car nombreux sont ceux à rester encore très critiques envers le Maple Jordan depuis quelques mois, l’accusant de ne pas tout donner pour son écurie. Des propos réfutés par son vestiaire, Klay Thompson et Stephen Curry l’ayant notamment encensé après le Game 1. Même les médias locaux volent à son secours, à commencer par Connor Letourneau du San Francisco Chronicle. Le journaliste a en ainsi lâché une anecdote dingue datant de début avril, pour prouver l’investissement de l’athlète :



Wiggins a retardé l’accouchement de sa femme pour jouer !

Je suis tellement fatigué d’entendre les fans des Warriors et d’autres personnes dire que Wiggins s’en fiche, qu’il est apathique, qu’il est paresseux. C’est un gars dont, il y a quelques semaines, la copine était en train d’accoucher. Il a fait retarder le début du processus pour qu’il puisse jouer un match de la saison régulière de NBA avec les Warriors. Immédiatement après la fin du match, il a dit : « Allez, il est temps de déclencher l’accouchement. Je serai là. »

Publicité

Ah oui, quand même ! Cela aurait pu comporter des risques pour le bébé, mais l’ancien des Wolves tenait impérativement à être présent à la fois pour ses coéquipiers et pour sa famille. L’inverse d’un Derrick White en gros, qui vient de manquer le Game 2 de la série Heat-Celtics car sa femme accouchait. Pour en revenir au joueur de San Francisco, la décision n’a heureusement eu aucune incidence, lui et sa copine accueillant la petite Alayah le 9 avril :

Publicité

Andrew Wiggins avait visiblement très envie de jouer ce match de saison régulière, quitte à retarder la venue au monde de son enfant. Si ça, ce n’est pas une preuve de son engagement total envers les Warriors ! Reste à savoir ce que sa compagne en a pensé sur le coup.

En direct : toute l'actu NBA