NBA – Une superstar cash : « Los Angeles, c’est pas pour moi »

LeBron, Batum, Kawhi... : pluie de stars au Super Bowl !
NBA (DR)

Dans l’histoire de la ligue, les superstars ont toujours été attirées par les grandes villes comme Chicago, New York ou Los Angeles… Mais avec le temps, les petits marchés ont de plus en plus la cote en NBA. D’ailleurs, les Lakers et les Clippers viennent de prendre un gros vent.

Publicité

Partout dans le monde, Los Angeles est une ville qui fait rêver. Que ce soit pour son soleil, pour ses nombreuses vedettes, pour les longues plages, chaque individu fantasme d’y mettre les pieds au moins une fois. Et ce constat est d’autant plus vrai pour les joueurs NBA, puisque les Lakers sont peut-être la plus grande franchise de tous les temps, quand les Clippers ont un effectif monstrueux.

Ce n’est donc pas un hasard de voir plusieurs gros noms draguer les équipes de la Citée des Anges. Quelques jours seulement après son élimination des playoffs, un meneur vedette a clairement fait comprendre qu’il se verrait bien porter le maillot Purple and Gold pour apporter toute son expérience et aider LeBron James dans sa quête d’un nouveau titre.

Publicité

Giannis choqué par le prix des restaurants à Los Angeles

Malheureusement pour les franchises concernées, dans ce monde de plus en plus connecté, il n’est plus nécessaire pour les superstars de rejoindre ces gros marchés pour développer leur image. La preuve, Giannis Antetokounmpo a résisté aux sirènes de New York et Los Angeles pour prolonger l’aventure avec les Bucks, et il vient d’expliquer pourquoi il ne se voyait pas vivre dans de si grandes villes :



Le dîner était incroyable… Mais c’est une ville trop chère pour moi. Los Angeles n’est pas pour moi.

Publicité

En vacances à Los Angeles avec sa petite famille, Giannis Antetokounmpo a été surpris par le coût de la vie… Oui, il a beau toucher 45 millions de dollars par saison sur son contrat « supermax », il ne s’habitue pas aux notes trop élevées dans les restaurants. Si les Lakers et les Clippers veulent négocier avec lui à l’avenir, il faudra peut-être inclure des tickets restau…

En tout cas, derrière l’anecdote marrante se cache toute l’humilité du Greek Freak. Il n’a pas oublié d’où il venait, les conditions dans lesquelles il a grandi avec sa mère et ses frères, et tout l’argent du monde ne lui fera pas perdre son sens des responsabilités. Il gagne des dizaines de millions chaque année, mais il refuse de dépenser dans des restaurants qui ne le valent pas forcément.

Publicité

Giannis Antetokounmpo est sans doute très bien à Milwaukee, ville à taille humaine et aux prix relativement bas. Si les Lakers et les Clippers veulent un jour le convaincre de signer, ils vont devoir trouver un moyen de faire baisser les dépenses du Grec.

En direct : toute l'actu NBA