NBA – Rudy Gobert snobé par une nouvelle équipe sur le marché ?

La star NBA française du Utah Jazz, Rudy Gobert, a récemment vu une nouvelle franchise se positionner sur son dossier
Rawel Visual

Tandis que le Jazz pourrait opérer de nombreux changements dans les mois à venir, difficile de savoir si Rudy Gobert sera encore dans les parages. Son nom est mentionné dans pas mal de rumeurs, alors que son front office ne serait pas complètement contre l’idée de le céder, du moins face à une bonne contrepartie. Cependant, l’intérêt diminue, notamment avec cette équipe qui préfère voir ailleurs.

Publicité

Toujours aussi important en défense pour le Jazz, Rudy Gobert n’a pas été suffisant cette saison pour permettre aux siens de gagner le titre. Pire ? La franchise a pris la porte dès le premier tour des playoffs, forçant Quin Snyder à reconsidérer son avenir à Salt Lake City, pour la suite que nous connaissons. Le coach a préféré partir, souhaitant une nouvelle voix dans le vestiaire, mais également souffler un peu après 8 années compliquées sur le plan collectif.

De la déception pour le front office, et forcément une remise en question pour quelques joueurs. Si Donovan Mitchell est intouchable, puisqu’il est considéré comme l’avenir de l’organisation, les autres membres sont susceptibles de partir dès cet été, en fonction des offres. Cette phrase est vraie pour Gobert, qui pourrait être amené à partir prochainement, si un accord est trouvé avec un prétendant.

Publicité

Une équipe en moins sur Rudy Gobert !

Depuis quelques semaines, il se dit que plusieurs équipes ont passé des coups de fil au Jazz, histoire de voir si Rudy est disponible. La réponse ne semble pas être négative, mais il faudra lâcher beaucoup d’atouts pour récupérer le joueur français, si important dans le jeu de son équipe. Une première franchise préfère donc aller voir ailleurs (explications ici), et se tourner vers des solutions plus économiques. Elle n’est pas la seule.



Selon Marc Berman du NY Post, les Mavericks, longtemps cités comme des prétendants, ne tenteront pas de signer Mitchell Robinson. Le pivot des Knicks est un concurrent à Gobert cet été sur le marché, mais ce sont les raisons invoquées qui sont intéressantes :

Pendant ce temps, une source NBA a expliqué que Dallas, qui a tant besoin d’un vrai pivot, n’est pas intéressé à l’idée de signer Mitchell Robinson à un prix élevé (au moins 11 millions la saison), et préfère se tourner vers des joueurs moins chers.

Publicité

Robinson, qui possède des atouts similaires à Gobert, ne sera donc pas poursuivi par les Mavs. Déjà que le pivot des Knicks n’était pas très demandant au niveau du salaire, alors on peut déjà écarter la franchise texane au sujet de Rudy, qui ne rejoindra pas Luka Doncic dans les prochains mois. Le Français touche un sacré pactole, mais Dallas n’est pas intéressé à l’idée de le récupérer, pour le moment en tout cas.

Il faut dire que les Mavericks préfèrent miser sur d’autres postes, quitte à négliger celui de pivot. On rappelle que Jalen Brunson sera agent libre, et la franchise tient absolument à le conserver, lui qui s’est avéré vital sans Luka Doncic durant le début des playoffs. Cela reste un risque de la part des dirigeants, qui n’ont pas le droit à l’erreur au moment d’améliorer cet effectif.

Publicité

Luka Doncic et Rudy Gobert ? Vu le refus des Mavericks pour signer Mitchell Robinson, il est clair que le pivot français ne viendra jamais dans le Texas. Un prétendant en moins pour le Français, qui pourrait finalement rester à Utah, ce qui n’est pas pour lui déplaire. Mais attention, car l’été est encore très long.

Dallas Mavericks Les Français (NBA) NBA 24/24 Rudy Gobert Transferts & rumeurs Utah Jazz

En direct : toute l'actu NBA