NBA – LeBron James, coupable n°1 dans le dossier Russell Westbrook ?

La superstar NBA des Los Angeles Lakers, Russell Westbrook, devrait se confronter à LeBron James selon un ancien pivot de la ligue
NBA (DR)

Grand artisan de sa venue l’été dernier, LeBron James a aujourd’hui de quoi regretter la présence de Russell Westbrook dans l’effectif des Lakers. Cependant, il pourrait également être celui qui empêche indirectement son départ de L.A. !

Publicité

Sur le parquet, leur entente n’a pas vraiment sauté aux yeux ces derniers mois, que ce soit dans le jeu ou par de simples gestes d’affection. Pourtant, LeBron James a bel et bien poussé pour que Russell Westbrook atterrisse aux Lakers lors de la dernière intersaison. Un choix qui s’est avéré extrêmement coûteux pour son équipe, incapable de se qualifier pour les playoffs.

Cet échec sportif, les Angelinos le doivent en partie aux performances décevantes du Brodie. La logique voulait dès lors qu’ils cherchent à s’en séparer dans les prochaines semaines. Or, la demande pour le récupérer se veut quasiment inexistante dans la ligue, même si une offre serait bel et bien sur le bureau de Rob Pelinka. Le dossier reste quoi qu’il en soit en stand-by… et peut-être à cause du King.

Publicité

L’avenir de LeBron directement lié à celui de Westbrook

Arrivé en 2018 aux Lakers, LeBron verra son contrat avec la franchise se terminer en 2023. Difficile à l’heure actelle de savoir s’il souhaite poursuivre l’aventure dans la Cité des Anges, ou relever un ultime défi ailleurs. Tout cela aurait en tout cas son importance dans le dossier Westbrook, puisque l’agressivité des Purple & Gold sur le marché dépendrait de LBJ d’après Eric Pincus de Bleacher Report :



La dernière chose que l’équipe veut faire, c’est gaspiller son cap space pour la saison 2023-24 pour des joueurs en qui elle ne croit pas, et voir James partir en tant qu’agent libre non-restreint. Même constat pour le trade de picks de draft. Si James avait offert la garantie qu’il restera encore une ou deux saisons de plus, L.A. pourrait envisager de réaliser de plus gros moves, comme marchander des picks pour se débarrasser de Westbrook.

Publicité

En l’état actuel des choses, trouver un acquéreur pour Russ sans se séparer de futurs choix de draft parait tout bonnement impossible pour L.A. La franchise dispose qui plus est de ses 1st-round picks 2027 et 2029, qu’elle pourrait céder pour accélérer les négociations. Néanmoins, le front office préfère pour l’instant garder ces atouts en poche, en attendant de connaitre la décision de Bron.

Si jamais ce dernier venait à faire ses valises dans un an, les Lakers devraient alors amorcer une reconstruction, ou tout du moins attirer une nouvelle star pour incarner son projet. Les deux fameux picks pourraient alors avoir une grande utilité. De quoi justifier la réticence des dirigeants à s’en séparer, sans avoir l’assurance de pouvoir compter sur les services du Chosen One au-delà de 2023 !

Publicité

Brader ses picks dès maintenant pour faciliter le départ de Russell Westbrook, ou bien les conserver en vue d’un futur rebuilding sans LeBron James ? Pour l’heure, les Lakers optent pour la seconde option. À LeBron de leur offrir suffisamment de garanties pour qu’ils penchent pour la première !

En direct : toute l'actu NBA