NBA/France – Vincent Collet réagit cash à la soirée de Victor Wembanyama !

Vincent Collet a parlé de son joueur Victor Wembanyama
Fraille (DR) / RMC Sports (DR)

Le deuxième match officiel de Victor Wembanyama pour Boulogne-Levallois a été assez étrange, le big man montant en puissance après des débuts compliqués. Son entraîneur Vincent Collet est d’ailleurs revenu sur la performance de son poulain, comme l’a rapporté le quotidien l’Équipe. Difficile d’être plus clair de la part du sélectionneur des Bleus.

Publicité

En prenant la décision de quitter l’ASVEL cet été afin de rejoindre les Metropolitans 92, Victor Wembanyama s’est lancé un défi assez intéressant. La pépite française allait-elle pouvoir s’acclimater à son nouvel environnement ? Les débuts en pré-saison laissaient présager que oui, tout comme le premier match de la saison en Betclic Elite où il s’est montré à son avantage. Sa deuxième rencontre pour sa nouvelle écurie a néanmoins été un peu plus contrastée, face à Pau.

En effet, si les siens l’ont largement emporté contre les adversaires du soir (82-59), c’est un autre joueur qui a crevé l’écran plutôt que celui qui est annoncé comme le futur n°1 de draft. Ce dernier a notamment connu des débuts compliqués, rapidement gêné par les fautes et affichant quelques grosses difficultés en défense sous le cercle. On a ainsi vu Wembz se faire humilier par son opposant direct à deux reprises, ce qui est rarement un bon signe.

Publicité

Vincent Collet sur Wembanyama : « Un peu gourmand, mais solide »

Cependant, le jeune espoir s’est joliment repris par la suite, se montrant bien plus à son avantage en seconde mi-temps avec quelques actions de grande classe. Au bout du compte, il a terminé la partie avec une ligne statistique assez fournie (10 points à 3/10 au tir, 8 rebonds, 3 passes et 3 contres). Une performance en deux temps, qui lui a valu l’analyse suivante de son coach Vincent Collet, relayée par le quotidien l’Équipe :



Il a été un peu gourmand mais il a fait quelques belles passes, il était aussi plus dissuasif que vendredi (dans la défaite contre Gravelines, ndlr), plus concentré sur les aspects défensifs, dans le contrôle du rebond. C’était moins « flashy » que vendredi mais plus solide.

Globalement, le sélectionneur des Bleus s’est donc montré assez satisfait de la prestation du big man. Il en a également profité pour prôner la patience, son effectif pour 2022-23 étant assez peu expérimenté :

Publicité

On a besoin de temps avec ce groupe jeune et immature. C’est important de prendre des victoires vite pour donner confiance.

Difficile de donner tort au tacticien, pour le coup. Ce qui est sûr, c’est que le V continue d’engranger de l’expérience, lui qui a une grosse échéance début octobre. En effet, il va alors se mesurer à la Team Ignite de G League, qui compte Scoot Henderson dans ses rangs, son rival pour le first pick en 2023. À lui de montrer qu’il peut être à la hauteur, ce que croient sans mal les observateurs spécialistes de la draft comme Jonathan Givony :

Publicité

Vincent Collet a tenu à saluer la prestation de Victor Wembanyama face à Pau, sans pour autant laisser de côté quelques axes d’amélioration. Si la pépite tricolore peut mettre en pratique les conseils de son entraîneur, nul doute qu’il progressera d’autant plus vite au sein du Metropolitans 92.

Les Français (NBA) NBA 24/24 Victor Wembanyama

Toute l'actu NBA