NBA – Avec Anthony Davis, l’autre raison derrière la résurrection des Lakers !

NBA Anthony Davis a peur
Rawel Visual (DR)

Catastrophiques sur le début de saison, les Lakers remontent la pente à un rythme affolant. Anthony Davis en est la cause principale avec sa forme du moment, mais un autre élément joue largement en faveur des Pourpres et Ors, d’après un ancien joueur.

Publicité

Qui se serait attendu à un tel retournement de situation ? Il y a quelques semaines, les Lakers étaient encore au fond du trou, squattant même l’avant-dernière place de la conférence Ouest à un moment. Mais avec huit victoires au cours des dix derniers matchs, les hommes de Darvin Ham vont beaucoup mieux depuis, leur permettant de sérieusement améliorer leur bilan qui en avait bien besoin (10-12, 13e à l’Ouest), y compris grâce à leur dernier succès contre Washington.

Certes, l’antépénultième place de leur conférence n’est pas non plus encourageante, mais ils ne sont finalement qu’à 2.5 victoires du Top 6. C’est peu et donc faisable, surtout si Anthony Davis maintient sa forme du moment. L’intérieur est sur une autre planète sur les neuf derniers matchs, palliant parfaitement à l’absence sur blessure de LeBron James. C’est simple, il n’a pratiquement connu que des matchs à 30 points et 10 rebonds sur cette période !

Publicité



Avec The Brow aussi dominateur dans la peinture, tout devient évidemment bien plus facile pour les Pourpres et Ors, d’autant que l’intéressé est laissé tranquille par les blessures jusqu’à présent. Mais AD ne résume pas à lui seul ce qui s’apparente à une résurrection pour les Californiens, comme l’a récemment souligné J.J. Redick. L’ancien joueur a notamment mis en lumière leur adresse retrouvée à trois points, après plusieurs semaines d’errements dans ce secteur :

L’adresse XXL à trois points, le facteur X des Lakers

Publicité

En plus d’Anthony Davis, LeBron, à près de huit tentatives par match, tire à 47% à trois points. Lonnie Walker IV, avec plus de cinq tentatives par match au cours des dix derniers matchs, 47%. Austin Reaves, qui ne prend que trois shoots à trois points par match, tire également à 47 %. Donc, ils sont chauds bouillant en ce moment de loin. Ça correspond avec la forme d’Anthony Davis. Je dirais que les deux vont de pair. Vous avez moins de chances de faire des prises à deux ou d’envoyer de l’aide sur Anthony Davis si vous savez qu’un gars est chaud.

Véritable sniper pendant sa carrière (1950 tirs primés inscrits à 41.5% de réussite), Redick a côtoyé quelques intérieurs de haut niveau tels que Blake Griffin et Joel Embiid, qui attiraient régulièrement la défense sur eux et offraient ainsi des espaces à leurs coéquipiers. Il sait donc parfaitement de quoi il parle et dans les faits, LA profite beaucoup de ce regain d’adresse après des premiers matchs calamiteux à longue distance. Espérons que la série tienne.

Publicité

Non seulement Anthony Davis détruit tout sur son passage dans la raquette en ce moment, mais les Lakers ont également retrouvé de leur superbe à trois points. Une combinaison offensive assez terrifiante, et qui permet d’entrevoir enfin le potentiel de cet effectif.

Anthony Davis Los Angeles Lakers NBA 24/24

Toute l'actu NBA