NBA – « On allait casser le c*l à LeBron ! Il avait peur de nous »

NBA John Wall ultra-cash sur les Lakers
NBA (DR) / ESPN (DR)

La domination de LeBron James sur la conférence Est au coeur des années 2010′ était particulièrement impressionnante. Il a participé à 8 Finales consécutives, mais d’après un All-Star, il y aurait un grand facteur chance dans cette série. Si ses Cavaliers étaient tombés sur une franchise en particulier, il y aurait peut-être eu match.

Publicité

Pendant toute la décennie 2010′ ou presque, LeBron James était quasiment intouchable dans la conférence Est. Que ce soit avec le Heat ou avec les Cavaliers, il a réussi à enchainer pas moins de 8 Finales consécutives, c’est dire s’il était fort et dominant. Et ce n’était pas toujours une promenade de santé, puisqu’il a du faire face à certaines grosses équipes, à commencer par les Celtics de Paul Pierce et Kevin Garnett.

Les Bulls représentaient aussi une vraie menace jusqu’à la première grosse blessure de Derrick Rose, eux qui étaient aussi bons offensivement que défensivement, avec un grand Joakim Noah dans la raquette. Paul George et les jeunes Pacers se sont ensuite distingués avec des séries particulièrement serrées, qui auraient très bien pu basculer du côté d’Indiana. Malheureusement pour les détracteurs du King, personne n’a réussi à le faire tomber.

Publicité

John Wall se voyait meilleur que les Cavaliers de LeBron

Mais d’après un All-Star, cette hégémonie peut aussi s’expliquer par la chance, puisque lorsqu’il était aux Cavaliers, il n’a jamais eu à affronter une franchise particulièrement talentueuse et ambitieuse. Comme il vient de l’expliquer dans le podcast « Tidal League », John Wall est persuadé que ses Wizards auraient pu terrasser LeBron, Kyrie Irving et Kevin Love. Rien que ça :



En 2016-2017, on allait casser le c*l de LeBron en playoffs avec les Wizards. Vous pouvez demander à tous les joueurs des Cavaliers à cette époque, nous étions l’équipe qu’ils ne voulaient pas voir. Ils avaient peur de nous. Kyrie et moi, c’est de niveau équivalent, je prends Bradley Beal avant JR Smith, Bron contre Trevor Ariza, bon… Ensuite je préfère Kevin Love à Markieff Morris, mais Kieff était adroit à 3 points et pouvait jouer dos au panier, et enfin Marcin Gortat était meilleur que Tristan Thompson.

Publicité

Notre banc était bien plus profond que le leur en plus, avec Kelly Oubre notamment. Tous les matchs de saison régulière se sont joués à un ou deux points cette année-là. Ils ont arrêté notre série de 16 victoires consécutives à domicile sur un tir chanceux de LeBron au buzzer… Je pense vraiment que sur cette saison, et celle où je me casse la main, on aurait pu les bousculer et pourquoi pas gagner.

D’après John Wall, les Wizards version 2016/2017 avaient largement les armes pour faire tomber les Cavaliers champions en titre, et il est même persuadé que LeBron James et ses coéquipiers priaient pour ne pas les affronter en finale de conférence. Cette confiance est assez logique pour un joueur de ce niveau, mais il est assez difficile de le suivre dans cette théorie quand on sait qu’ils n’ont pas été assez bons pour se défaire des Celtics d’Isaiah Thomas au tour d’avant…

Publicité

LeBron James a réussi à faire tomber les Warriors avec l’aide de Kyrie Irving, il est donc assez difficile de les imaginer sombrer quelques mois plus tard face à John Wall et Bradley Beal. Oui le duo est talentueux, mais la différence d’expérience aurait été trop importante.

Cleveland Cavaliers Déclarations John Wall LeBron James Los Angeles Lakers NBA 24/24

Toute l'actu NBA