Jeep® ÉLITE – Preview Le Portel : Un pari sur les étrangers !

Le début de la saison de Jeep® ÉLITE est prévu pour le 22 septembre. Afin de tout savoir sur les 18 équipes engagées, on vous propose de suivre notre série « Une Preview par Jour ». Après Strasbourg hier, on se penche sur Le Portel.

Les Portelois avait créer la surprise lors de la saison 2016-2017 : en tant que promus, ils s’étaient hissés jusqu’en playoffs (élimination 0-2 face à Chalon futur champion). La saison passée, ils n’ont pas réussi à reproduire cet exploit. Ils n’ont pour autant pas démérité avec une 11ème place au bout de la saison régulière. Le Portel était très difficile à jouer chez lui, au Chaudron (bilan de 13-4 à domicile) et le sera très probablement encore la saison à venir.

En 2018-2019, l’ESSM ne pourra plus compter sur les américains Frank Hassell (15.7 points à 55.1% aux tirs, 8.9 rebonds) et Trae Golden (16.4 points, 3.6 rebonds, 4.9 passes), les deux leaders offensifs de l’équipe l’année passée. Le premier s’est engagé en Pologne avec Zielena Gora et le second s’est envolé pour Saratov en Russie. Le club de la Côte d’Opale a perdu deux autre joueur US : Jakim Donaldson et Tweety Carter. Seul un joueur américain a décidé de rempiler au Portel, il s’agit de Moses Ehambe (arrivée en tant que pigiste médical de Benoît Mangin la saison dernière). Le staff vert et blanc s’est montré très actif sur le marché. Il a engagé le meneur Brandyn Curry, MVP et champion des Pays-Bas, l’ailier Jeffrey Crockett et le vétéran Anthony Hilliard. Darell Williams et Robert Rothbart (2m16) débarquent tous les deux dans la raquette porteloise. La base JFL Jean Victor Traoré – Benoît Mangin – Samir Gbetkom est consolidée avec l’arrivée de Pierre-Etienne Drouault en provenance de Boulazac.

L’effectif du Portel pour la saison 2018-2019 :

Meneurs : Benoît Mangin, Brandyn Curry

Arrières-Ailiers : Jeffrey Crockett, Moses Ehambe, Pierre-Etienne Drouault, Samir Gbetkom

Intérieurs : Darell Williams, Robert Rothbart, Jean-Victor Traoré

Au vu des faibles moyens financiers du club, Eric Girard et son staff sont obligés de prendre des risques et de miser sur les étrangers pour exister en Jeep® ÉLITE. Dans l’effectif, on ne retrouve que neuf joueurs et il sera compliqué de tenir la distance. Mais les Portelois seront très difficile à battre dans leur Chaudron et s’ils parviennent à accrocher quelques matches à l’extérieur, il ne serait pas impossible qu’on les retrouvent en playoffs, comme il y a deux ans. Le Championnat de France est fait de surprise.

A lire également : Preview Strasbourg – Briser la malédiction !

France / Europe Jeep Elite

Les dernières actualités