NBA – Les starters des Raptors signent une grande première depuis 1995

0

En finale pour la première fois de l’histoire de la franchise, les joueurs des Raptors ont réalisé une performance jamais vue lors des Finales depuis l’édition 1995.

Une saison plus tard, les faits sont sous nos yeux : les Raptors ont passé un grand cap en échangeant DeMar DeRozan pour Kawhi Leonard. L’arrivée de l’ailier a été le principal élément déclencheur pour permettre à cette équipe de Toronto de surmonter ses vieux démons en playoffs (bien que le départ de LeBron James dans l’autre conférence aide aussi).

Nouveau franchise player, nouveau coach avec la prise de poste de Nick Nurse et les Raptors ont encore réalisé une régulière solide en terminant à la deuxième place (58 victoires au compteur). Au premier tour des playoffs, le Magic ne fait pas illusion très longtemps avant de sortir en cinq matchs. Le second tour contre les Sixers aura été bien plus disputé, mais les Raptors ont pu arracher leur qualification suite à un tir lunaire et déjà mythique de Kawhi Leonard.

On annonçait l’enfer aux Raptors dans une finale de conférence contre les Bucks du redoutable Giannis Antetokounmpo, il n’en fut rien. Deux matchs perdus pour prendre la température avant de rouler sur les pauvres Daims et voici les finales pour Toronto. Cette qualification, les Canadiens la doivent à Kawhi Leonard certes, mais aussi (voire surtout) à une véritable force collective tant en défense qu’en attaque.

À présent, les Warriors se présentent comme le boss de fin pour les Raptors. L’équipe peut rentrer dans l’histoire si elle parvient à se défaire de Golden State. Sans Kevin Durant et Klay Thompson lors du Game 3, les Dubs étaient plus vulnérables que jamais et les hommes de Nick Nurse ne se sont pas privés pour appuyer là où ça fait mal et remporter le match. Pour gagner, Toronto s’est une nouvelle fois appuyé sur sa force collective, en témoigne cette statistique impressionnante :

Lire aussi | La stratégie WTF de Karl-Anthony Towns pour recruter D’Angelo Russell

Les cinq starters des Raptors ont chacun marqué 17 points ou plus lors de ce troisième match. 30 points pour Kawhi, 23 pour Kyle Lowry, 18 pour Danny Green et Pascal Siakam et 17 pour Marc Gasol.

Une performance rarissime en Finales NBA et pour cause la seule autre équipe à avoir réalisé un tel exploit remonte aux Finales 1995. Il s’agit des Rockets d’Hakeem Olajuwon et de Clyde Drexler lors du Game 1 contre le Magic de Shaquille O’Neal et Penny Hardaway. Une autre époque.

160 cadeaux à gagner sur l'appli Parlons Basket

Dans cette finale 1995, les Texans s’étaient finalement imposés sur un sweep sec face à la prometteuse mais encore trop tendre équipe d’Orlando. Coïncidence ou pas, la saison suivant cette finale sera la première des Raptors dans la grande ligue, peut-être un signe du destin pour les Canadiens.

L’équipe de Toronto montre une nouvelle fois qu’elle est un modèle en termes de collectif. Un groupe efficace porté par une star impressionnante. Les retours de Kevin Durant et Klay Thompson doivent intervenir incessamment sous peu côté Warriors, sous peine de voir les Raptors s’envoler vers le titre.

Encore 2 minutes ? | Les plus gros scorings all-time en Finales

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.