Joan Plaza veut associer l’américain et le français sur sa base arrière la saison prochaine. Pour Abromaitis, l’accord est loin d’être trouvé.

Le Zénith Saint-Pétersbourg et son coach, Joan Plaza, commencent à sonder le marché pour la saison prochaine. Le club russe n’a pas particulièrement brillé cette saison, accrochant le Top 16 de l’Eurocup (2 victoires, 4 défaites) et une demi-finale de VTB League contre le CSKA Moscou, futur vainqueur (défaite 3-0). Arrivé au mois de décembre, le coach espagnol veut forger l’équipe à son image. Sur le banc de Malaga durant cinq saisons (325 matchs), Plaza n’avait pas été prolongé l’été dernier.

Dans le viseur du double vainqueur de l’Eurocup (2007 et 2017), Alex Renfroe (32 ans, 1m91) et Andrew Albicy (29 ans, 1m78). L’américain avait commencé la saison du côté de Manresa en Espagne avant de prendre la direction du Partizan Belgrade. En Serbie, il a disputé 6 rencontres d’Eurocup pour 8 points, 4.3 rebonds, 7.3 passes, 1 interception et 13.5 d’évaluation de moyenne ainsi que 8.2 points, 3.7 rebonds, 5.5 passes, 1 interception et 10.8 d’évaluation en Ligue Adriatique (13 matchs).

Lire aussi | Ettore Messina pourrait rejoindre Milan !

Andrew Albicy a une belle cote grâce à sa belle saison. C’est pourquoi Plaza, qu’il a connu dans le championnat espagnol, souhaiterait le faire venir en Russie. Courtisé par l’Asvel, il avait quitté Andorre devenant libre de signer où il le souhaite. Ses 12.1 points (52.5% à 2 points, 43.1% à 3 points), 1.6 rebond, 5.9 passes, 1.8 passe, 15.9 d’évaluation attirent et les offres ne devraient donc pas manquer pour l’ancien joueur de Levallois.


Le Zénith Saint-Pétersbourg s’intéresserait aussi à Tim Abromaitis, l’ailier de l’Iberostar Tenerife. A 29 ans, l’américain passé par Villeurbanne et Strasbourg tournait à 11.7 points, 3.9 rebonds, 1.2 passe, 1.1 interception, 12 d’évaluation de moyenne en Liga Endesa et 11.3 points, 5.3 rebonds, 1.6 passe, 12 d’évaluation en Champions League. L’opération semble compliquée car son contrat ne lui permet de partir d’Espagne que pour une équipe d’Euroleague.

Joan Plaza commence à apporter sa touche du côté de Saint-Pétersbourg. Ses trois cibles ont joué en Espagne, ce qui facilite le scouting du coach espagnol.

Encore 2 minutes ? | Le pactole pour Higgins au Barça !