Dans sa quête de redevenir un gros formateur de joueurs français, le CSP a fait signer deux joueurs qui sortent de l’INSEP


En effet, depuis le changement de directoire et la reprise de Céline Forte, le Limoges CSP poursuit sa restructuration après l’arrivée d’un directeur sportif (Crawford Palmer à la place d’Olivier Bourgain) et d’un coach (Alfred Julbe en remplacement de François Péronnet). Le club souhaite de nouveau mettre la formation au centre de son projet sportif.

Et cela passe par le recrutement de prospects de l’INSEP notamment comme Paul Rigot (parti à Antibes depuis) ou Timothée Bazille (qui pourrait être prêté) par le passé. Le club a donc réussi à attirer deux des plus gros prospects français de la génération 2001.

A lire également : JEEP ÉLITE – LE CSP LANCE SON MARCHÉ D’ÉTÉ AVEC SANFORD ET JULBE !

Et ces joueurs sont Timothé Crusol (1m93, poste 1/2) et Maxime Carene (2m08, poste 5/4). Le premier possède un drive et un shoot intéressant, ainsi que de belles dispositions athlétiques. C’est un leader offensif de cette belle génération 2001. Pour le second, peu utilisé en 2017 lors du sacre européen avec les U16, il s’est révélé l’été dernier par sa belle performance en finale du championnat du monde contre les USA (8 points, 4 rebonds, 1 passe, 16 d’évaluation). Long de par sa taille et son envergure, il pourrait exploser au contact du monde pro et en espoir.

Si le club n’a pas réussi à retenir Kane Milling, qui part pour l’université du Nevada, il espère garder Sydney Hawmmond (2m15), pour former une excellente paire d’intérieur avec Maxime Carene, en championnat espoir. Quant à Timothée Bazille, celui-ci semble dominer en espoir – il va jouer sa dernière année la saison prochaine (né en 1999) – mais barré en pro, il pourrait être prêté en N1.

Ces deux jeunes essayeront de se développer dans un club historique du championnat français, ce n’est en revanche pas les premières recrues, puisque Vee Sanford a signé la semaine dernière, en provenance de Chalon-sur-Saône

Mais aussi : JEEP ÉLITE – JORDAN TAYLOR DE LIMOGES À L’ASVEL ?