NBA – « Les Bucks auraient dû prendre 10 millions d’amende pour Giannis »

giannis antetokounmpo milwaukee bucks
Forbes (DR)

Les commentaires du General Manager des Bucks Jon Horst à propos de la prolongation de contrat de Giannis Antetokounmpo n’ont pas plu à tout le monde. Pour l’ancien joueur Caron Butler, ça valait une énorme amende. Pour l’exemple.

Publicité

Récemment, Jon Horst annonçait publiquement que les Bucks planifiaient de proposer la prolongation « super max » (247 millions sur 5 ans) à Giannis Antetokounmpo lorsque celui-ci sera free agent non-protégé en 2021.

Cela n’avait pas du tout fait rire la ligue, qui avait mis les Bucks à l’amende pour avoir évoqué publiquement la future situation contractuelle d’un de leurs joueurs, pratique interdite par la NBA. Et tout ça en plein durcissement des règles sur le tampering qui plus est.

Publicité

Caron Butler, passé justement par Milwaukee durant la saison 2013-2014, la première de Giannis, s’est exprimé à ce propos dans les colonnes de Yahoo Sports.

Pourquoi annoncer ça ? Tout le monde est au courant que tu comptes le prolonger avec le contrat super max. Alors honte à toi pour ça. Je pense que ça aurait du s’élever à 10 millions de dollars.

Une amende d’un tel montant serait possiblement un peu excessif, mais au moins, le pouvoir de dissuasion serait certainement plus efficace qu’une amende de 50.000 dollars, dérisoire pour les franchises NBA.

Publicité




Lire aussi | Pourquoi Miami n’y croit plus pour Chris Paul

En effet, une amende de 50.000 dollars n’est pas un fardeau pour les Bucks, qui sortent d’une saison extrêmement productive, tant sur le sportif que financier. Les cerfs sont allés en finales de conférence, les maillots de Giannis Antetokounmpo se sont vendus comme des petits pains, tout comme les abonnements à l’année. Bref, tout va bien pour eux.

Mais là où Caron Butler a raison, c’est que cette intervention n’était pas nécessaire. C’est une évidence que les Bucks proposeront la prolongation à Giannis, et le dire publiquement n’était pas très avisé. Cependant, Horst a été malin car il rassure les fans avec cette déclaration. Il incite ceux qui sont venus voir les matchs des Bucks la saison passée à revenir, à prendre part à la suite de cette aventure. Un coup de comm’ facturé 50k.

Publicité

La ligue a annoncé il y quelques jours la mise en place d’une réforme visant à lutter contre le tampering. Parmi les règles envisagées, la possibilité de fouiller les appareils électroniques des joueurs et autres membres des franchises. Ainsi, téléphones ou ordinateurs pourront être réquisitionnés et fouillés pour trouver d’éventuels traces de tampering., comme le ferait une agence américaine telle que le FBI. Une décision qui avait fait polémique.

Mais Adam Silver n’est pas dupe. Il sait pertinemment que cette réforme ne règlera pas tous les problèmes de tampering en un battement de cils. Le commissionner a voulu ensuite rassurer et calmer les réactions, expliquant qu’il ne souhaitait pas en arriver là, mais que la ligue, dans une recherche de conformité, n’hésitera pas à agir si besoin s’en fait sentir.

Il est certain qu’une réforme ne changera pas tout. Si Kevin Durant et Kyrie Irving ont décidé qu’ils souhaitaient jouer ensemble, ce n’est pas sur un coup de tête en se réveillant un matin. Idem pour Anthony Davis et les Lakers. Les joueurs se parlent et essayent de se recruter entre eux durant la saison. C’est un fait, et ce n’est pas prêt de changer, surtout à l’heure où les superstars font équipe pour remporter des titres. La ligue doit trouver un moyen d’encadrer ça, de le contrôler dans une certaine mesure. Car vouloir y mettre un terme définitif sera impossible.

Publicité

Les Bucks vont donc payer 50.000 dollars d’amende pour les commentaires du leur GM. Caron Butler, lui, voulait beaucoup plus. Pas pour cette fois.

En direct : toute l'actu NBA