NBA – Comment D’Angelo Russell a énervé Kobe Bryant

0

S’il y a bien quelque chose que Kobe Bryant ne supporte pas, c’est le manque de sérieux au travail. D’Angelo Russell aurait dû le savoir…

Publicité

En marge d’une saison délicate à gérer entre l’étrange situation dans laquelle il se trouve et plusieurs pépins physiques, D’Angelo Russell a récemment activé le mode « confessionnal ». Le meneur a notamment reconnu son immaturité aux Lakers, par exemple lors d’un épisode avec Kobe Bryant dans une chambre d’hôtel.

C’est justement sur ces deux protagonistes que l’on va s’attarder, cette fois-ci au travers d’une anecdote racontée par le coach d’alors, Byron Scott.

Celle-ci se passe de commentaires :

Kobe était frustré. Il m’a dit : « Coach, ils ne comprennent rien ». Kobe allait sur le terrain une heure et demie avant le début de l’entraînement et se disait : « Je dois réussir 500 tirs ». Et Jordan Clarkson était le seul gars qui se joignait à lui.

J’ai du mettre une règle en place car on avait entraînement à 11 heures, et Russell arrivait sur le terrain à 10h55, t-shirt même pas rentré dans le short. Je lui ai dit : « Ecoute, tu n’es pas un vétéran de 10 ans. Tu dois encore travailler ».

Lire aussi | Le conseil de Kobe que tous les jeunes joueurs doivent écouter

Le message de Scott n’est pas passé, puisque D-Lo a fini la saison en froid avec lui. Signe de son immaturité caractéristique de ses 19 ans à l’époque, Russell avait même pris l’habitude, lorsqu’il était remplacé, de ne pas marcher vers son coach pour éviter de devoir lui taper dans la main.

A l’évidence, l’actuel meneur des Warriors n’avait pas compris grand chose à la vie d’un professionnel durant son passage aux Lakers, sur le parquet comme en dehors, et un vétéran comme Kobe Bryant n’a pas supporté cette nonchalance.

Publicité

Fort heureusement pour lui, D-Lo a fini par prendre conscience de ses énormes lacunes dans l’approche de son travail, au point d’obtenir sa première sélection au All-Star Game l’an dernier avec Brooklyn.

On le pensait alors parti pour de longues années avec les Nets, mais c’est finalement les Warriors qui l’ont récupéré après l’arrivée de Kyrie Irving dans la Big Apple. Quant à l’avenir ? Nul ne sait, mais les Wolves sont à l’affut, parmi d’autres équipes.

Kobe Bryant et D’Angelo Russell n’étaient décidément pas faits pour s’attendre à ce moment de leur vie. Et au vu de l’épisode raconté par Scott, on comprend mieux le ras-le-bol du Mamba.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.