NBA – Pourquoi Lakers vs Pelicans serait une série de playoffs de rêve

Pourquoi Lakers vs Pelicans serait une série de playoffs de rêve
beIN Sports/Getty

Lakers vs Pelicans au premier tour des playoffs ? Si les astres devront être alignés pour qu’une telle opposition ait lieu, l’affiche a de quoi être très alléchante sur fond de retrouvailles et combat de titans. On vous explique pourquoi.

Publicité

Et si on avait droit à ça, une série entre Lakers et Pelicans, dans quelques mois ? Aujourd’hui, il ne fait pas de doute que les premiers cités seront présents en avril. Pour les seconds, tout dépendra de leur seconde moitié de saison et du retour d’un certain Zion Williamson. Mais imaginer Los Angeles finir 1er et New Orleans 8ème n’est pas forcément farfelu.

En effet, malgré un début de saison raté avec une cascade de blessures, la franchise de Louisiane va beaucoup mieux ces derniers temps et n’est qu’à 3.5 matchs de la 8ème place des Grizzlies. Autre point positif ? Zion sera de retour la nuit prochaine, et les Pels ont déjà bloqué de futurs trades pour envisager un push dans les traces de leur rookie star.

On vous détaille donc pourquoi, à notre humble avis, Lakers vs Pelicans serait une série de playoffs de rêve pour tout le monde, des fans à la ligue en passant par les joueurs.

Publicité

1. LeBron vs Zion

Forcément, c’est un des premiers arguments qui nous vient en tête quand on pense à cet affrontement. Une opposition qui sonnerait, peut-être comme un début de passage de témoin. Surtout, voir les 2 hommes si étroitement liés voire comparés ces derniers mois croiser le fer aurait quelque chose de hautement intriguant, et de sacrément excitant.

Jamais un prospect n’avait eu autant d’intérêt médiatique que Zion depuis un certain LeBron James en 2003. Pour ses premiers playoffs, la pépite serait face à ce qui se fait de mieux, et le combat promettrait des étincelles. Avec un rookie star qui aura, dans le meilleur des mondes, eu le temps de prendre ses marques, et un King en mode playoffs, il n’y aura plus qu’à sortir le popcorn et s’installer tranquillement.

Publicité

Lire aussi | LaVar veut voir ses 3 fils réunis dans une franchise bien précise

2. Un parfum de retrouvailles

En juin dernier, Anthony Davis était envoyé à LA en échange de Brandon Ingram, Lonzo Ball, Josh Hart et des picks de draft en pagaille. Cette opposition serait donc l’occasion de belles retrouvailles multiples : le young core face aux Lakers, et The Brow face à New Orleans. Ce dernier a d’ailleurs montré qu’il ne faisait pas de cadeaux à son ancienne franchise lors de leurs oppositions cette saison.

En ce qui concerne les jeunes, avec un BI épatant cette saison, un Zo très bon depuis quelques semaines et un Hart solide en sortie de banc, les anciens « bébés » de LA auraient de beaux arguments à faire valoir. Surmotivés à l’idée de prendre leur revanche et d’envoyer du bois devant la planète NBA, ils ne manqueraient sans doute pas d’élever leur niveau. Must-see TV, là encore.

Publicité

3. Un boost annoncé pour les ratings

Au delà du pur parquet, un autre aspect ravirait la ligue. On le sait, les audiences NBA sont en baisse aux Etats-Unis, de manière assez nette, et Adam Silver est à la recherche de solutions pour redresser la barre. Une telle affiche ne manquerait pas d’attirer les foules et permettrait de redonner un petit coup de boost à des premiers tours de playoffs moins suivis ces dernières années.

La présence de LeBron, AD, Zion Williamson, la popularité des Lakers et la caisse de résonance qu’est LA font partie des multiples raisons qui font qu’une série entre les deux franchises ne manquerait pas de cartonner. Nous l’avons bien vu avec le derby de Los Angeles lors du Christmas Day, les spectateurs répondent présents en cas de grosses affiches, et ce scénario coche toutes les cases. On peut l’affirmer sans trop de doutes : une telle série serait un carton monumental en termes d’audience.

Publicité

Les raisons d’espérer une série entre Lakers et Pels sont donc nombreuses, et si rien n’est acté, l’éventualité est loin d’être impossible. Une chose est sûre : si l’affrontement a lieu, il ne faudra le louper pour rien au monde.

Les dernières actualités