Publicité

NBA – 15 records de Michael Jordan qui pourraient bien être imbattables

Michael Jordan playoffs 1988 cavaliers
(DR)

Parmi les joueurs NBA ayant le plus dominé leur époque, difficile de ne pas placer Michael Jordan en tête de la liste. La star des Bulls a, en réalité, plus généralement marqué l’histoire de la ligue, et possède dans cette idée bon nombre de records susceptibles de ne jamais être battus. Florilège.

Publicité

10 titres de meilleur scoreur

Lorsque l’on réalise que Wilt Chamberlain, son premier poursuivant dans cette catégorie, ne compte que 7 accomplissements de la sorte, on se rend pleinement compte de l’exploit réalisé par Michael Jordan sur l’ensemble de sa carrière. De même lorsque l’on se penche sur les autres experts en la matière dans l’histoire de la ligue. Kevin Durant, certainement le meilleur scoreur de son époque, ne compte par exemple que 4 titres de meilleur marqueur de la saison. James Harden, qui fait sans doute figure d’arme offensive la plus dangereuse actuellement, n’en détient que 3, et semble trop vieux pour ne serait-ce qu’approcher le total de MJ.

2 Three-Peat

Réaliser un Three-Peat constitue déjà un exploit majeur dans l’histoire de la ligue. Alors que dire d’un joueur qui en compte deux à son actif ? Michael Jordan et Scottie Pippen sont les seuls à avoir réalisé pareille performance. Jordan, cependant, faisait figure de leader incontesté des Bulls, remportant les 6 distinctions de MVP des Finales. Les Lakers du début des années 2000 auraient pu espérer rééditer cet exploit, mais les tensions apparues entre Kobe et Shaq démontrent la difficulté de rester au plus haut niveau pendant plusieurs années.

La meilleure moyenne de points en carrière all-time

En apparaissant au sommet du classement des meilleurs marqueurs à 10 reprises dans sa carrière, il n’est pas étonnant de voir Jordan trôner dans cette catégorie statistique. Avec 30.1 unités par rencontre en carrière, il devance de justesse Wilt Chamberlain (30.0 ppm), et largement Elgin Baylor (27.3 ppm). De sa première saison dans la ligue (28.2 ppm) à la dernière (20.0 ppm), il a fait preuve d’une régularité exceptionnelle au scoring.

Publicité

La meilleure moyenne de points sur une série de Finales

Expert des grandes échéances, étranger à la pression, Jordan a sans doute signé ses plus grandes Finales en 1993. Face aux Suns de Charles Barkley, MVP en titre, l’arrière affiche une moyenne folle de 41 points par match sur les 6 rencontres de la série. Il réalise par exemple une sortie à 55 points lors du Game 4, soit le deuxième total le plus important de l’histoire en Finales. De même, Jordan est titulaire de 5 des 9 séries de playoffs all-time conclues avec plus de 40 points par match.

Une saison couronnée de succès… à 35 ans

Avec des moyennes de 28.7 points, 5.8 rebonds, 3.5 passes et 1.7 interception par match en 1997-98, Michael Jordan est nommé MVP à 35 ans. Mais cette distinction est loin d’être la seule qu’il obtient lors de cet exercice. MVP du All-Star Game, il intègre par la suite la All-NBA First Team et la All-Defensive First Team, avant de remporter le titre en tant que MVP des Finales. Tout cela, rappelons-le… à 35 ans.

Un second 3-Peat plus dominant que jamais individuellement

Un tel arrêt sur image époustouflant ne se limite pas forcément à la dernière saison de Jordan chez les Bulls. Durant l’ensemble du second 3-Peat de la franchise, His Airness culmine au sommet de la ligue, avec des accomplissements hors du commun. À son actif sur la période : 3 bagues, 2 MVP, 3 MVP des Finales, 3 titre de meilleur scoreur, 3 sélections dans la All-Defensive First Team, et tout cela en ne manquant… aucun match. Vous avez dit régularité dans l’excellence ?

Publicité

Seul joueur de l’histoire à recevoir un salaire plus important que celui du reste de son équipe

L’énoncé peut être un peu difficile à la première lecture, mais la « performance » n’en est pas moins hors-norme. En 1998, Jordan percevait un salaire monumental pour l’époque de 33.1 millions de dollars. À titre de comparaison, les deux joueurs les mieux payés derrière lui étaient Ron Harper et Toni Kukoc, qui ont reçu cette année-là… 4.56 millions de dollars.

Seul joueur à avoir remporté les trophées de MVP, Défenseur de l’Année et meilleur scoreur lors d’une même saison

Aucun joueur n’est apparu plus dominant des deux côtés du terrain que Michael Jordan depuis la fin de sa carrière. Ou plus exactement, dans l’histoire de la NBA. En atteste cet exploit historique, qui l’a vu recevoir lors de la saison 1987-88 les distinctions de MVP, Défenseur de l’Année et meilleur marqueur. Seul un joueur est ainsi parvenu à cumuler les trois trophées… sur l’ensemble de sa carrière, en la personne de David Robinson.

Insurmontable en playoffs

Nous vous racontions il n’y a pas si longtemps l’exploit réalisé par Terry Cummings lors du premier tour des playoffs 1985. Si ce nom ne vous dit toujours rien, il mérite pourtant d’être retenu, puisque le joueur des Bucks est le seul à avoir terminé une série de playoffs avec une meilleure moyenne de points que Jordan face à lui. Le seul, sur un panel extrêmement conséquent de 270 joueurs. On peut donc sans trop de crainte avancer que la domination individuelle de MJ lors des phases finales ne sera jamais égalée.

Publicité




La meilleure moyenne de points en playoffs all-time

Restons dans les performances offensives exceptionnelles de His Airness en playoffs, et penchons-nous désormais sur sa moyenne en carrière à ce stade de la compétition. Avec 33.4 points, il possède une avance solide sur son premier poursuivant dans ce classement, Allen Iverson. L’ancien meneur de Philadelphie, avec sa marque de 29.7 points par rencontre, précède quant à lui Jerry West et ses 29.1 unités.

Le plus grand total de trophées de MVP des Finales amassés

Ils sont quatre joueurs à posséder 3 trophées Bill Russell de MVP des Finales, et non des moindres : Magic Johnson, Shaquille O’Neal, Tim Duncan et LeBron James. Michael Jordan, lui, en détient tout simplement le double. Et même si les Lakers parvenaient à décrocher les trois prochains titres de champion, difficile d’imaginer voir LBJ remporter à chaque reprise la distinction avec Anthony Davis à ses côtés.

Le plus grand nombre de trophées de MVP et de MVP des Finales combinés

À cette performance hors du commun lors des Finales, peut logiquement s’ajouter la domination du numéro 23 lors des saisons régulières. Ce dernier possède ainsi le record de trophée de MVP et MVP des Finales avec 11 unités, soit 4 de plus que Kareem Abdul-Jabbar, et 5 de plus que LeBron James. Encore une fois, difficile de nommer un joueur capable de s’approcher de cette marque dans un futur plus ou moins proche.

Publicité

Le plus grand nombre de trophées dans l’histoire

Lorsque l’on est considéré par la majorité de la communauté NBA comme le meilleur joueur de l’histoire, il faut nécessairement posséder une grande armoire à trophées. Ce doit être le cas de MJ, qui avec les 22 distinctions qu’il a accumulées durant sa carrière, a largement de quoi la remplir. Bill Russell, malgré son total impressionnant de 11 titres de champion NBA, ne peut par exemple « que » se targuer de pouvoir présenter 17 trophées.

Le meilleur PER en carrière de l’histoire

Parmi toutes les statistiques avancées disponibles de nos jours, celle du PER est largement considérée comme la plus représentative du niveau général d’un joueur. Le Player Efficiency Rating symbolise l’impact des deux côtés du terrain en un chiffre, et dans ce domaine, Mike surclasse encore la concurrence. Sa moyenne de 27.9 en carrière devance ainsi celle du roi en la matière depuis 2003, à savoir LeBron James (27.5).

Le bilan immaculé en Finales en tant que leader

Comment mieux terminer un résumé des records de Michael Jordan, qu’en évoquant son invincibilité en tant que leader de son équipe au stade de la compétition le plus important, à savoir les Finales. Certes, John Havlicek, K.C. Jones, Tom Sanders et Robert Horry peuvent se vanter de présenter des bilans encore plus impressionnants dans le domaine. Mais aucun ne figurait comme la star de son équipe. Tim Duncan, avec son bilan de 5 victoires pour 1 défaite en Finales, est certainement celui qui s’est le plus approché de cette marque.

Lire aussi : 3 records all-time qu’aucun joueur actuel ne pourra aller chercher

On souhaite bonne chance aux prochaines générations pour accrocher ne serait-ce qu’une seule de ces marques stratosphériques réalisées par Michael Jordan.

Michael Jordan NBA 24/24 Stats, records

Feed NBA 24/24