NBA – Les stars qui n’ont jamais gagné de titre à cause de Michael Jordan (part 2)

Michael Jordan et Charles Barkley
(DR)

Durant l’hégémonie de Michael Jordan, il fallait se lever tôt pour espérer une bague de champion. Car si Hakeem Olajuwon et les Rockets ont profité de sa première retraite pour obtenir deux titres, de nombreuses stars ont vu leur rêve anéanti par la légende des Bulls. Florilège de ces anciennes gloires qui ont malheureusement croisé sa route dans les années 1990 (partie 2).

Publicité

Tim Hardaway

(crédit : DR)

À l’image de Payton, Alonzo Mourning a remporté son seul titre en fin de carrière avec le Heat de 2006. Ne reste donc plus comme star sans bague que Tim Hardaway dans le vaillant effectif floridien des années ’90. Corrigé au premier tour des playoffs ’96 (3-0), le meneur s’est de nouveau incliné face à Jordan lors des finales de conférence l’année suivante (4-1).

Publicité

Charles Barkley

charles barkley sous le maillot des 76ers
(crédit : DR)

Si Sir Charles n’a pas été cité avec ses deux partenaires des Suns dans la partie précédente, c’est parce qu’il a vu sa route coupée par le numéro 23 des Bulls plus souvent que ces derniers. Avant de rejoindre Phoenix, l’intérieur de légende n’avait pas connu plus de réussite avec les Sixers, battu à deux reprises en 1990 et 1991 par son bourreau.

Publicité

Patrick Ewing, Charles Oakley et John Starks

Patrick Ewing
(crédit : DR)

Seul, Patrick Ewing et ses Knicks ne pouvait que s’incliner face à Jordan lors des playoffs 1989 et 1991. Les renforts de choix que représentaient Charles Oakley et John Starks, s’ils ont rendu les séries entre Knicks et Bulls bien plus disputées en 1992 et 1993, n’ont pas pour autant modifié leur résultat final.

Publicité

Karl Malone et John Stockton

john stockton karl malone
(crédit : DR)

Le Dynamic Duo le plus légendaire de la ligue doit certainement encore haïr Jordan pour leur palmarès vide en termes de titre. Malone (193) et Stockton (182) détiennent les records de matchs disputés en playoffs sans remporter de bagues, et le doivent en grande partie à His Airness, déchainé lors des Finales 1997 et 1998.

Publicité

Mark Price, Larry Nance et Brad Dougherty

Brad Daugherty Cavaliers
(crédit : DR)

Entre 1988 et 1993, les Cavaliers faisaient toujours partie des principaux favoris au titre. À quatre reprises durant cette période, ils sont tombés face aux Bulls en playoffs. L’issue de ces oppositions, vous pouvez facilement les imaginer, y compris celle conclue par le célèbre « The Shot » en 1989.

Voir la première partie

Duos, trios ou quatuors : Michael Jordan n’avait de cesse d’empêcher ses rivaux d’accéder au titre.

Publicité

Dernières actualités