Publicité

NBA – Metta World Peace raconte la folle soirée des Lakers après le titre en 2010

Metta World Peace compara Lakers 2010 à 2019
heavy.com (DR)

Gagner un titre est l’accomplissement ultime pour tous les joueurs NBA. Des années d’efforts, de sacrifices, récompensées par une victoire sur la plus grande des scènes… Alors forcément, une telle consécration mérite une fête à la hauteur. Et en 2010, Metta World Peace a fait les choses en grand.

Publicité

Metta World Peace restera à jamais dans l’histoire de la NBA comme l’un des joueurs les plus excentriques. Connu sur les terrains pour être un grand défenseur et un scoreur plus que correct, ce sont surtout ses nombreux coups de sang qui resteront. Qui dit Ron Artest dit forcément plus grande bagarre de tous les temps.

Passons, et revenons au terrain. À l’été 2009, après un passage correct à Houston, Metta World Peace est envoyé à Los Angeles avec la lourde mission d’aider les Lakers à réaliser le back-to-back. Malgré des débuts tumultueux, l’intégration de l’ailier a été remplie de succès.

Publicité

La preuve, lors du match 7 des Finales 2010 face aux Celtics, Ron Artest a été somptueux dans son rôle de lieutenant du duo Kobe Bryant / Pau Gasol. Deuxième meilleur marqueur des Lakers avec 20 points ce jour-là, il a totalement mérité cette bague tant attendue.

Et comme le veut la tradition après un titre, il faut faire la fête. Dans un entretien accordé à Nate Robinson pour le site Players’ Tribune, la soirée post titre de Metta World Peace a été des plus improbables. Encore dans son maillot, l’ailier a fini sa soirée… dans un studio avec Dr.Dre !

Publicité

Je suis allé en boite de nuit, ils ont passé mon album toute la soirée, j’ai payé des bouteilles dans tous les sens. Puis à environ 4 heures du matin, on est parti en studio. Dr.Dre était là avec Scope Records. Dre avait déjà entendu ma chanson « Champion », et il m’a dit qu’on allait enregistrer la suite.

Lire aussi | L’hommage de Metta World Peace à Kobe Bryant… dans un bar

Je suis rentré dans la cabine, Dr.Dre derrière qui veut produire « Champion 2 », mais le problème c’est que je me suis endormi à cause de la fatigue. J’ai enregistré un couplet, je devais faire le second, mais je n’ai jamais pu le finir.

Publicité




Et puis il y avait Chris Brown au studio aussi. À un moment, il m’a enlevé mon maillot, et m’a demandé s’il pouvait le prendre pour chez lui. Je lui ai donné, j’ai même signé le maillot ! J’espère sincèrement qu’il l’a encore, parce que ça m’énerverait vraiment d’apprendre qu’il ne l’a plus.

La fatigue n’était peut-être pas la seule excuse derrière l’incapacité de Metta World Peace à enregistrer son second couplet. En tout cas, Chris Brown est le grand gagnant de la soirée, avec un maillot dédicacé, porté lors d’un match décisif de Finales !

Publicité

Connaissant l’extravagant Metta World Peace, cette histoire, bien qu’improbable, semble bien trop sage. Pas de folie, pas de débordement, une soirée somme toute assez « normale ». Celle des Warriors version « We Believe » avait une autre gueule

Déclarations Los Angeles Lakers NBA 24/24

En direct : toute l'actu NBA