NBA – Trae Young aux Lakers ? Son père réagit !

Nouveau client de l’agence Klutch Sports, Trae Young a logiquement vu les rumeurs au sujet d’une probable venue aux Lakers apparaitre. Son père s’est fendu d’une déclaration sans équivoque sur le sujet.

Publicité

Les noms de Trae Young et LeBron James se voient inlassablement reliés ces derniers jours pour des raisons qui vont bien au-delà des parquets. Les deux stars de la ligue, qui vont mener un combat social commun dans les prochains mois, voient également des rumeurs envoyer le meneur des Hawks… aux Lakers.

En cause ? La nouvelle agence de représentation d’Ice Trae, qui n’est autre que Klutch Sports depuis le 26 juin. Dirigée par Rich Paul, grand ami de LeBron, cette dernière présente comme clients principaux le King et Anthony Davis. Forcément, le grand public n’a pas tardé à relier les points, et à considérer cette signature comme un moyen de se rapprocher de L.A.

Publicité

Face à l’intensification de la rumeur, le père de Young, Rayford, a pris la parole dans les colonnes de The Athletic. Selon lui, il suffit de se pencher sur le passif de son fils et sur les choix effectués durant sa carrière de jeune basketteur pour comprendre que ce mouvement n’a rien d’un signe annonciateur d’un départ.

J’aimerais que les gens regardent son histoire. Il n’a jamais été un suiveur. Quand il a remporté le Nike EYBL Peach Jam, il aurait pu rejoindre une superteam après cela. Il a refusé d’aller à la Oak Hill Academy, qui est l’un des meilleurs programmes du circuit lycéen. Les gens lui ont dit qu’il ne serait pas un All-American ou un top prospect s’il allait dans un lycée local à Norman, Oklahoma. Il a tourné à 44 points de moyenne sur son année senior et a été All-American.

Publicité

Ensuite, ils lui ont dit qu’il ne serait pas un 1st round pick s’il allait à l’université d’Oklahoma. Calipari s’est assis dans notre salon et lui a dit : « Si tu veux être un lottery pick, tu ferais mieux de venir à Kentucky. » Il a honoré sa promesse envers Oklahoma. Il n’a jamais été un suiveur. Tout ce truc avec Klutch n’a jamais rien eu à voir avec une volonté d’aller aux Lakers un jour. Ils ont beaucoup de clients qui ne jouent pas aux Lakers.

Lire aussi | Le domaine où Trae Young serait meilleur que Steph Curry

Difficile d’aller à l’encontre de Rayford Young sur ce dernier point. La liste des joueurs représentés par Klutch Sports comprend en effet John Wall, Ben Simmons, Draymond Green, Eric Bledsoe ou encore Ben McLemore. Aucun d’entre eux, malgré plusieurs années sous le giron de l’agence, n’a pour l’heure porté les couleurs des Lakers.

Publicité

Cependant, on trouve également dans cette même liste de nombreux Angelinos. Outre LeBron et Davis, y figurent Kentavious Caldwell-Pope, Dion Waiters, Talen Horton-Tucket, et même J.R. Smith, qui rejoindra officiellement le roster d’ici peu. Qu’importe, puisque le cœur et l’esprit de Trae Young serait pleinement ancrés à Atlanta d’après son paternel.

Il sait que c’est un sport collectif, mais il veut avoir sa statue à côté de Dominique (Wilkins) un jour. Je vous l’ai déjà dit, mon fils mesure 1m85, mais il pense qu’il est le meilleur joueur sur le parquet, même quand LeBron est sur le terrain face à lui. J’espère que ça ne lui sera jamais préjudiciable, mais il en a une grosse paire et il est très sûr de lui.

Publicité

Il sait simplement ce qu’il veut accomplir. Je ne pense pas que mon fils rejoindra un jour une superteam, sauf si elle se forme à Atlanta. Il a trop de fierté pour ça. Peut-être que cette fierté va se retourner contre lui, mais qui sait. Mon fils a vu ce qui s’était passé à Oklahoma City avec Kevin Durant. Il ne faisait pas partie de ceux qui le qualifiaient de cupcake, mais il a vu les retours qu’il a dû affronter.

Désireux d’écrire sa propre légende à Atlanta, Trae Young ne devrait donc pas profiter des relations de ses nouveaux agents pour se diriger vers la Californie d’après son père.

Les dernières actualités