NBA – Le match où Shaq a tout explosé après avoir vu… Halle Berry

NBA - Le match où Shaq a tout explosé après avoir vu... Halle Berry
Matt A. Brown / Axelle/Bauer-Griffin

Joueur le plus dominant de sa génération, si ce n’est de l’histoire, Shaquille O’Neal n’avait pas besoin de motivation supplémentaire pour terroriser les raquettes adverses. En 2000, la simple présence de l’actrice Halle Berry sur le bord du parquet du Madison Square Garden l’a néanmoins poussé… à faire des miracles.

Publicité

Spike Lee, Jack Nicholson, Drake, Kevin Hart… Les personnalités garnissant les travées des salles NBA sont pléthore, et ce, depuis de nombreuses années. Tous fans d’une franchise bien précise, ils ont parfois tendance à vouloir jouer leur rôle en invectivant des stars adverses. Cela se retourne d’ailleurs parfois contre eux.

Kevin Hart avait par exemple tenté de décontenancer James Harden lors d’un match entre les Sixers et les Rockets, et avait vu la star de Houston marquer 10 points consécutifs suite à cet échange. Spike Lee, lui, a sans doute été la cible du geste le plus irrespectueux de l’histoire avec le « choke » de Reggie Miller.

Publicité

Le 19 mars 2000, à l’occasion de la venue des Lakers au Madison Square Garden, ce n’est cette fois-ci pas le célèbre réalisateur qui a entrainé le carton d’un joueur adverse, mais bien… Halle Berry. L’actrice s’était ce jour-là affichée dans l’arène new-yorkaise pour suivre le duel au sommet entre Shaquille O’Neal et Patrick Ewing.

Cette rencontre, le Shaq’ en a gardé un souvenir indélébile. Dans une récente apparition dans le Tonight Show de Jimmy Fallon, le Big Diesel a même montré qu’il se souvenait parfaitement de la présence de la star d’Hollywood. Cette présence l’avait d’ailleurs interpellé… en plein match, et l’avait poussé à prendre un temps mort.

Publicité

Je jouais contre les New York Knicks. J’étais sur la ligne des lancers francs, et j’ai vu cette femme marcher sur le côté, et j’étais là : « Elle ressemble à – oh mon Dieu, c’est Halle Berry ! » J’ai appelé un temps mort, et je suis allé sur le banc.



En guise de contexte, il faut rappeler que Berry surfait alors sur une hype phénoménale. Elle partageait à cette époque l’affiche du premier film des « X-Men », et s’apparentait au crush de millions d’hommes sur la planète. Shaq’ faisait donc partie de son immense communauté de fans, et s’est assuré de se montrer devant ses yeux.

Publicité

J’ai dit : « Halle Berry est là ! Tous ceux qui prennent un shoot à ma place, je leur fous mon poing dans la gueule. Halle Berry est là pour me voir jouer. Donnez-moi le ballon. » Et ça a été l’un des meilleurs matchs que j’ai jamais réalisé. À chaque fois que j’avais le ballon, je m’assurais que Halle me regardait, et j’ai tout simplement détruit Patrick Ewing.

Un carton face aux Knicks et Patrick Ewing, cela correspond bien à sa sortie à 43 points dans la Big Apple durant la saison 1999-00. MVP à l’issue de cet exercice, le big man des Lakers s’était donc fait un devoir de briller ce soir-là, et d’éteindre son prestigieux adversaire dans la peinture. Une tâche qu’il a su parfaitement accomplir.

Publicité

Même un grand gaillard au sommet de sa célébrité comme Shaquille O’Neal pouvait être émoustillé par la présence d’une star dans les tribunes. Dans son cas, cela conduisait donc à une démolition dans les règles de l’art pour impressionner Halle Berry.

Les dernières actualités