NBA – Zion révèle et démontre sa nouvelle arme fatale

Zion Williamson des Pelicans
Derick E. Hingle

Déjà ultra-dangereux en attaque la saison dernière, Zion Williamson a développé un nouvel atout pour venir étoffer sa palette offensive. Il s’en est d’ailleurs grandement servi pour son 1er match de pré-saison.

Publicité

Comment faire l’objet d’autant d’interrogations à l’approche de sa 2ème année en NBA, lorsqu’on sort d’un 1er exercice à 22.5 points, 6.3 rebonds, 58.3% au tir et 42.9% à 3 points ? Il suffit de suivre la trajectoire de Zion Williamson. Attraction des Pelicans pour ses premières apparitions dans la cour des grands, le big man n’a pas convaincu tout le monde.

En cause, les immenses précautions prises par ses entraineurs sur sa gestion, qui l’ont contraint à ne disputer que 24 rencontres jusqu’ici, et moins de 30 minutes par soir. La forme physique qu’il a pu afficher dans la bulle d’Orlando poussait même certains observateurs à exprimer de grandes inquiétudes sur son avenir.

Publicité

Pour son grand retour sur les parquets, à l’occasion du 1er match de pré-saison de la Nouvelle-Orléans, le 1st pick de la Draft 2019 a rassuré tout le monde. Auteur d’un véritable carton offensif, il a laissé la défense du Heat, finaliste en titre, sans solutions. Ses premières impressions à l’issue de la partie se voulaient d’ailleurs assez ambitieuses pour la suite.

Publicité

J’ai l’impression que je vais recevoir des fautes. Beaucoup. Les lancers francs, c’est des points gratuits, donc je dois les convertir. Coach Vinson (Fred Vinson, assistant coach, ndlr) et moi travaillons beaucoup à l’entrainement tous les jours, sur les lancers, mes tirs en extension – tout ce qui concerne mon shoot. Et ça m’a beaucoup aidé jusqu’à maintenant.



En effet, ce travail s’est pleinement ressenti contre Miami. Son pourcentage de 64% aux lancers l’an dernier a laissé place à une sortie à 10/11 dans l’exercice, soit 91% de réussite. Une évolution nécessaire pour un joueur aussi redoutable, et dont le jeu appelle en quelque sorte les fautes. Son coach, Stan Van Gundy, s’en est également réjoui.

Publicité

Stan Van Gundy a fait savoir que Zion Williamson a passé beaucoup de temps à travailler ses lancers francs avec l’assistant coach Fred Vinson. SVG dit que la forme de son shoot est meilleure. Zion a fini à 10/11 aux lancers face à Miami, et on peut décemment affirmer qu’il va souvent se rendre sur la ligne de réparation sur sa 2ème année dans la ligue.

Publicité

Avec 7.4 lancers tentés par rencontre en 2019-20, l’ancien Dukie se plaçait déjà dans le Top 10 des joueurs le plus souvent envoyés sur la ligne. Si son état de santé lui permet de disputer plus de minutes dans les mois à venir, ses moyennes dans le domaine devraient effectivement exploser. Ses éventuels progrès auraient donc tout de la bonne affaire pour les Pels.

Zion Williamson peut-il devenir une menace aussi importante sur la ligne des lancers francs que dans les raquettes adverses ? Si cela se vérifie sur la saison régulière, ses futurs défenseurs s’apprêtent à vivre un véritable calvaire.

Feed NBA 24/24