Publicité

NBA – L’insolente demande des Rockets au Heat pour Harden

Harden Butler
(DR)

Les Nets ont bel et bien remporté le gros lot James Harden, mais ont dû faire face à une rude concurrence dans le dossier. Houston a ainsi tenté de trouver meilleure offre pour sa star jusqu’au dernier moment, et notamment auprès du Heat avec une demande exorbitante.

Publicité

Plus le temps s’écoulait, et plus l’intérêt généré par James Harden dans la ligue se réduisait à vue d’œil. Les velléités de départ de l’arrière des Rockets étaient connues de tous depuis le mois de novembre, et n’avaient jusqu’ici reçu aucune réponse favorable sur le marché. Après avoir limité à deux équipes la liste de ses destinations favorites, le Barbu a donc dû l’étendre.

Aux noms des Nets et des Sixers sont venus se greffer ceux des Bucks, du Heat, des Raptors, des Celtics ou encore des Blazers. Malgré cela, les offres adressées aux dirigeants texans ne se bousculaient pas, ce qui obligeait Stephen Silas à utiliser l’ancien MVP. Mais compte tenu de son attitude désabusée sur le terrain, la situation est progressivement devenue toxique.

Publicité

Tant et si bien que Rafael Stone, le GM de Houston, a intensifié ce mercredi son démarchage auprès des franchises rivales pour lui trouver au plus vite une porte de sortie. Brooklyn a fini par lui proposer un package suffisant pour rafler la mise, tandis que les Sixers, derniers concurrents des New-Yorkais, refusaient d’accéder aux demandes de leurs interlocuteurs.

Ils n’ont d’ailleurs pas été les seuls à recaler les Rockets pour leurs exigences jugées excessives. Gourmands, ces derniers ont par exemple tenté de récupérer un ensemble d’assets extrêmement fourni de la part des Celtics. Même tentative, et mêmes résultats avec le Heat, qui aurait quasiment dû se séparer… de la moitié de son effectif pour obtenir Harden.

Publicité



La demande des Rockets à Miami pour un trade de James Harden :

Tyler Herro
Duncan Robinson
Precious Achiuwa
Kendrick Nunn
Un/des joueur(s) pour équilibrer les salaires
2 choix du 1er tour
4 échanges de picks

Publicité




Le front office de Miami n’était pas intéressé, et le comprend. Quand Brooklyn n’a eu qu’à céder Caris LeVert à H-Town en plus de picks de draft, les Floridiens auraient dû mettre dans la balance pas moins de 4 de leurs grands espoirs ! Titulaires de contrats rookies, ils auraient dès lors dû être accompagnés d’autres joueurs au salaire bien plus conséquent.

Or, pour faire en sorte que la balance financière soit trouvée, et donc que le trade fonctionne, South Beach était obligée d’ajouter Andre Iguodala ET Kelly Olynyk dans son package. Ce sont donc bien 6 éléments de son roster qui auraient été appelés à faire leurs valises… pour une seule recrue, aussi prestigieuse soit-elle.

Publicité

Une fois le tableau dressé, le refus de Pat Riley et de ses adjoints ne surprend personne. La franchise cherche bien à augmenter ses chances de titre via l’arrivée d’une superstar, mais sait malgré tout garder la raison. Au final, les Rockets ont donc dû se contenter de quelques picks de draft supplémentaires, et d’un Victor Oladipo pas forcément intouchable.

Houston était certes prêt à tout pour se débarrasser de James Harden, mais visiblement pas à le brader. Le Heat l’a vite compris, et n’a donc pas tardé à se retirer des récentes négociations.

En direct : toute l'actu NBA