NBA – Un ancien massacre le transfert de James Harden à Brooklyn

Pourquoi le trade de James Harden a failli tomber à l'eau au dernier moment NBA
Wendell Cruz

Après l’avoir vu jouer une vingtaine de matchs avec les Nets, la plupart des observateurs auraient tendance à louer l’arrivée de James Harden à Brooklyn. Ce n’est pas le cas d’un ancien champion, tout heureux que sa franchise de cœur ait laissé passer la chance de le recruter.

Publicité

Le scepticisme autour de cette réunion de superstars était encore bel et bien présent dans la sphère NBA il y a de cela quelques semaines. Alors que James Harden venait de rejoindre Kevin Durant et Kyrie Irving à Brooklyn, la franchise a mis du temps à trouver son rythme de croisière. Cela semble désormais être chose faite.

Les Nets restent ainsi sur 10 victoires lors de leurs 11 derniers matchs, et peuvent pour cela remercier leur recrue phare. En l’absence de Durant sur la majeure partie de ces rencontres, c’est elle qui a pris les choses en main, et qui a mené d’une main de maître l’attaque de Steve Nash. Ses moyennes de 27.5 points, 10.9 passes et 9.6 rebonds sur la période le montrent bien.

Publicité

Et pourtant, le rapproché au classement effectué par son équipe dans son sillage ne lui permet pas encore de mettre tout le monde d’accord. Dernier invité du podcast All Things Covered, Antoine Walker a par exemple lâché ses 4 vérités au sujet du Barbu, qu’il ne porte visiblement pas du tout dans son cœur.

Je ne suis pas un grand fan de James Harden, et il n’y a rien de personnel là-dedans, mais je ne pense pas que vous puissiez gagner avec ce style-là. Il est dans une situation unique avec Durant et Kyrie, mais ils ont encore tout à prouver… Je ne pense pas que vous puissiez gagner avec ce style de jeu. À chaque fois qu’un joueur doit prendre 6 ou 8 dribbles pour aller là où il doit aller, c’est un problème.

Publicité

Ça marche de nos jours parce que la ligue tourne plus autour du pick-and-roll, donc ça lui permet de s’en sortir, mais je ne mettrais pas mon futur en péril pour James Harden.

Une allusion directe au package cédé par Brooklyn pour récupérer le MVP 2018, dans lequel figuraient entre autres Jarrett Allen et Caris LeVert.



Déterminés à obtenir leur cible, les New-Yorkais ont pourtant accepter de mettre dans la balance leurs principaux espoirs. Un risque permettant selon eux d’accroitre leurs chances de titre cette saison, mais que n’ont pas osé prendre d’autres franchises comme les Celtics. Ancien de la maison, Walker se réjouit du choix fait par Danny Ainge.

Publicité

Là où Danny Ainge a fait une erreur, c’est en laissant Gordon Hayward prendre la porte sans avoir pu récupérer quoi que ce soit en retour. Si vous savez que vous n’avez pas les moyens pour lui offrir le contrat qu’il désire, vous devez faire un sign-and-trade et récupérer un big de renom. Je pense qu’ils auraient dû pister Dwight Howard, ou monter un trade pour Andre Drummond.

Pourtant, au vu des résultats mitigés obtenus par Boston (19-17) sur la 1ère partie de saison, certains fans peuvent regretter la non-venue de Harden dans le Massachusetts. Ses qualités de scoreur et de leader offensif n’auraient certainement pas fait de mal à la 19ème meilleure attaque de la ligue, et ses 111.7 points inscrits par match en moyenne.

Publicité

Aujourd’hui, les dirigeants des C’s ont quoi qu’il en soient d’autres priorités, et une cible légèrement moins clinquante dans leur viseur. Harden, quant à lui, espère poursuivre la bonne dynamique des Nets après le All-Star Break, et les conduire jusqu’à la 1ère place de l’Est. Brooklyn et Boston pourraient alors se retrouver en demi-finales de conférence en playoffs.

Malgré des perfs individuels étincelantes, et des résultats collectifs irréprochables du côté de Brooklyn, James Harden voit encore ses détracteurs faire campagne contre lui. Un groupe dans lequel semble s’identifier Antoine Walker.

Adthink
Brooklyn Nets Déclarations James Harden NBA 24/24

Feed NBA 24/24