Publicité

NBA – « Il sera MVP dans un ou deux ans »

Bradley Beal est le premier joueur à marquer 50 points lors d'un back to back depuis Kobe
ESPN/DR

Cartonnant soir après soir pour les Wizards, Bradley Beal fait une saison énorme. Suffisant pour faire de lui un futur candidat au MVP ? En tout cas, certains en sont persuadés, son entraîneur Scott Brooks en tête.

Publicité

Si la saison de Washington est moribonde (20-33, 12èmes à l’Est), Bradley Beal est lui en très grande forme. Avec 31 points (auxquels il ajoute près de 5 rebonds et 5 passes) par match, l’arrière formé à Florida est le meilleur marqueur de la ligue, lui qui était déjà deuxième du classement lors de l’exercice précédent. Des statistiques impressionnantes, surtout aux côtés d’un Russell Westbrook à nouveau en triple-double de moyenne.

Résultat, il arrive fréquemment que son nom soit glissé dans la course au MVP, malgré le bilan de sa franchise. En tout cas, beaucoup estiment que Beal pourrait sérieusement se mêler à la course dans les années à venir. Un avis que partage son head coach, Scott Brooks.

Publicité

Interrogé par NBC Sports, le tacticien de DC n’a pas tari d’éloges sur son poulain, et le voit même atteindre les sommets d’ici peu de temps :

C’est l’un des meilleurs joueurs de la ligue actuellement. D’ici un an ou deux, il sera un joueur de calibre MVP, à ne pas en douter.



Selon l’ancien coach d’OKC, le triple All-Star est d’ailleurs encore en train de progresser, ce qui laisse donc du champ à une production encore plus gargantuesque. Plutôt maladroit de loin cette saison (34.4% contre près de 38% en carrière), Beal a en tout cas de la marge en termes d’efficacité au tir. Pareil pour sa défense, correcte mais sans plus. Améliorer les deux augmenterait sérieusement ses chances d’être MVP un jour.

Publicité




À l’heure actuelle, ce sont des joueurs comme Joel Embiid, Nikola Jokic ou encore James Harden qui comptent parmi les favoris au trophée Maurice Podoloff. Le point commun de ces stars ? Elles évoluent toutes dans une équipe au bilan largement positif, avec de bonnes chances d’aller loin en playoffs. On ne peut clairement pas en dire autant des Wizards, qui squattent les bas-fonds de la conférence Est depuis un bon bout de temps.

Du coup, il est légitime de se poser la question suivante : l’arrière a-t-il vraiment une chance d’être sacré meilleur joueur, en restant dans la capitale ? À l’heure actuelle, c’est difficilement envisageable. Un départ dans une autre franchise pourrait faire la différence, son profil d’arme offensive n°1 faisant automatiquement de lui un franchise player. D’ailleurs, son nom apparait dans d’éventuels blockbuster trades pour cet été.

Publicité

Monstrueux au scoring, Bradley Beal n’en finit plus d’impressionner. L’arrière de Washington semble en plus disposer d’une importante marge de progression. De quoi assurément faire de lui un futur candidat au MVP – que ce soit à DC ou ailleurs.

Bradley Beal Déclarations NBA 24/24 Washington Wizards

En direct : toute l'actu NBA