Publicité

NBA – « La ligue n’a pas les c*****es de suspendre LeBron James »

LeBron James se retrouve contré par... le cercle !
Juego Directo (DR)

Pris en flagrant délit de violation du protocole sanitaire il y a quelques jours, LeBron James sera malgré tout bien présent pour le Game 1 face aux Suns. Un constat qui n’a pas surpris une légende de la ligue, persuadée que cette dernière n’avait pas le courage de prendre des mesures fortes envers son King.

Publicité

Décidément, il semble prendre goût à faire parler de lui pour des raisons extra-sportives. Un penchant qui ne lui ressemble pourtant pas. Épinglé par la NBA pour avoir récemment pris part à une fête, LeBron James encourrait logiquement des sanctions. Celles-ci pouvaient aller jusqu’à la mise à l’isolement, et donc un forfait pour la série face aux Suns.

Les fans des Lakers ont donc retenu leur souffle en attendant de connaitre la sévérité de la ligue dans cette affaire. Ils ont pu le reprendre dimanche soir, tandis que les insiders informaient que le King sera finalement bien disponible pour le premier tour des playoffs. Une décision qui n’a pas du tout surpris Charles Barkley, comme il l’a exprimé dans le podcast Dunk Bait avec un langage bien assez explicite.

Publicité



Laisse-moi te dire un truc. J’adore Adam Silver, repose en paix David Stern – le meilleur commissioner de l’histoire du sport – mais la NBA n’a pas les c*****es de suspendre LeBron James. Zéro. Quand j’ai lu ça, je me suis tout de suite dit qu’il n’y avait aucune chance que LeBron soit suspendu. Si c’était quelqu’un d’autre, il serait déjà soumis au protocole sanitaire. Il n’y avait pas une p*tain de chance que LeBron subisse ça.

Publicité




Une version que de nombreux observateurs et autres haters soutiennent, accusant Adam Silver et ses adjoints de favoritisme envers LBJ. À l’inverse, les soutiens de ce dernier mettent en avant les conditions de ladite fête, ayant réduit le risque sanitaire et donc la gravité de son acte. Le sujet se maintient quoi qu’il en soit sur toutes les bouches.

Cela ne devrait pas changer si, comme cela a de fortes chances d’arriver, LeBron James venait à livrer une grosse prestation contre Phoenix, et offrait la victoire à son équipe ce dimanche. Il sera donc intéressant de récolter l’avis du Chosen One sur le sujet à l’issue du match, et pourquoi pas le témoignage du commissioner dans les heures à venir.

Publicité

Sans filtre, Charles Barkley a donc dit tout haut, ce que beaucoup de monde pensait tout bas. Ce ne sont certainement pas les Lakers qui vont se plaindre de cet hypothétique « manque de cojones ».

Feed NBA 24/24