Publicité

NBA – Anthony Davis affublé d’un surnom humiliant par une légende

Anthony Davis sous le maillot des Lakers
(DR)

Encore incertain pour le Game 6 face aux Suns, Anthony Davis subit quoi qu’il en soit les reproches d’une partie de la communauté NBA pour son physique fragile. Il a dernièrement été surnommé d’une manière bien dégradante par une ancienne icône de la ligue.

Publicité

Tout comme pour le match 5, tenu il y a seulement deux jours, la décision finale devrait être prise au dernier moment. Toujours gêné par son adducteur gauche, Anthony Davis saura après son échauffement en marge du Game 6 s’il pourra débuter ce dernier. La possibilité de le voir cantonné au banc reste dès lors d’actualité pour cette rencontre capitale.

Malgré un geste rassurant qui a enflammé les fans, le Unibrow apparait en effet toujours comme « questionable » sur le rapport de blessures des Lakers. Une nouvelle absence pourrait se révéler préjudiciable pour son équipe, aux portes de l’élimination. Charles Barkley l’a bien compris, et a évoqué l’importance d’AD, qu’il a baptisé d’un nouveau surnom… peu flatteur.

Publicité



Charles Barkley : Sans parler du titre, les Lakers ne peuvent pas gagner cette série sans « Tenue de ville ».

Ernie Johnson : (…) Je ne vais même pas… Tu veux nous donner une explication ?

Charles Barkley : Je l’appelle Anthony « Tenue de ville » Davis, parce qu’il est toujours en tenue de ville !

Publicité




Tout fier de sa trouvaille, Chuck aura eu le mérite de déclencher un maigre rire chez Draymond Green. Le succès de sa petite blague a cependant été bien moindre auprès d’Ernie Johnson et Shaquille O’Neal. Quoi qu’il en soit, la punchline de l’ancien intérieur des Sixers et des Rockets n’est en réalité pas si éloignée de la vérité.

Sur les 72 matchs disputés par les Angelinos durant la saison régulière, Davis en a manqué pas moins de… 36, soit la moitié. S’il venait de nouveau à être indisponible pour le Game 6 de la série, cela ferait sa deuxième rencontre passée sur le banc dans cette postseason. Le big man pourra au moins se satisfaire d’avoir pu exhiber les pièces de sa garde-robe.

Publicité

Oubliez « Unibrow », « The Brow » et autres « AD »… À force de manquer des matchs, Anthony Davis devient davantage une égérie de mode qu’un joueur de basket aux yeux de Charles Barkley. Jamais dans l’excès, ce bon vieux Chuckster.

Feed NBA 24/24