Publicité

NBA – Russell Westbrook et D’Angelo Russell, l’humiliation qui passe mal

D'angelo Russell a surclassé Russell Westbrook
(DR)

Deux Russell s’affrontaient ce vendredi au Staples Center, et le duel a quasiment été à sens unique. Si Westbrook a été relativement bon sur le plan statistique, il a été totalement surclassé par D’Angelo, dans un très grand soir face à son ancienne équipe.

Publicité

Si des doutes persistaient sur le sujet ils sont désormais tous envolés : les Lakers auront besoin de LeBron James pour espérer quoique ce soit cette saison. Espérons donc que les dernières nouvelles en provenance de Los Angeles soient justes et que le King reviendra assez rapidement sur le terrain. Car après deux victoires en prolongation face à de sérieux adversaires, les hommes de Frank Vogel sont retombés dans leurs travers.

Minnesota s’est présenté au Staples Center dans une bonne dynamique, malgré des résultats décevants. Depuis le retour de blessure de D’Angelo Russell les Loups montrent en effet de belles choses sur le parquet, et il ne manquait que le score final en leur faveur pour totalement confirmer ces progrès. Chose qu’ils ont obtenue ce vendredi face aux Lakers.

Publicité

Westbrook surclassé largement par D’Angelo Russel

Un temps menés, Karl-Anthony Towns et ses coéquipiers sont revenus transformés après la mi-temps, passant un 30-4 à des Purple and Gold sans la moindre solution ! La série a encore grimpé jusqu’à atteindre un écart humiliant pour une équipe si ambitieuse… Et la comparaison entre D’Angelo Russell et Russell Westbrook, les deux meneurs titulaires, devrait faire mal à tous les fans angelinos.



D’Angelo Russell a eu un +/- de +36 ce soir, la plus belle marque de sa carrière. Russell Westbrook était à -32, pire marque du match.

Publicité




Un meneur de jeu a fait gagner son équipe ce vendredi, et ce n’est pas forcément celui qu’on attendait. Avec 22 points, 7 passes décisives et 5 rebonds, D’Angelo Russell a été grand sur le parquet d’un Staples Center qu’il connait bien. Il va devoir maintenir ce niveau si les Timberwolves veulent se mêler à la lutte pour les playoffs. Côté Russell Westbrook, on peut encore se cacher derrière la période d’adaptation pour justifier un tel +/-…

Publicité

Dans ce duel des « Russell », c’est bien D’Angelo qui est sorti vainqueur, et assez largement. Il confirme qu’il est un meneur plus que compétent quand il est en bonne santé. La saison des Wolves pourrait dépendre de lui !

En direct : toute l'actu NBA