Publicité

NBA – Giannis révèle les 4 légendes à qui le comparer !

les bucks déroulent sans giannis
(crédit : CBS Sports / DR)

Véritable freak sur les parquets, Giannis Antetokounmpo présente un profil peu commun dans l’histoire de la balle orange. Pourtant, à en croire l’intéressé, on peut tout à fait le comparer à certains gros noms. Il en a notamment cité quatre sur lesquels il a calqué son jeu, il y a peu.

Publicité

Arrivé tout maigrelet dans la ligue à l’été 2013, Giannis Antetokounmpo a bien changé depuis. En même temps que ses muscles ont gonflé, son armoire à trophées en a fait de même, l’intérieur amassant deux titres de MVP, un DPOY et bien sûr le doublé bague de champion-MVP des Finales au cours de la saison 2020-21. Aujourd’hui, il est l’un des joueurs les plus dominants qu’on ait vu du 21ᵉ siècle, martyrisant les raquettes adverses tous les soirs.

Cette surpuissance laisse pantois, et peu de joueurs peuvent vraiment être comparé au n°34 des Bucks. Shaquille O’Neal par exemple voit en lui son digne successeur. Interrogé par GQ, le Greak Freak a confirmé que la mise en parallèle avait lieu d’être, mais pas seulement. D’après lui, trois autres Hall of Famers peuvent également être mentionné, car il se serait beaucoup inspiré d’eux en se développant :

Publicité

Giannis : « Je peux être comparé à Kobe, Kevin Garnett, le Shaq et Magic Johnson »



Je dirais un peu de Shaq pour la domination, régner dans la peinture. Un peu de Magic. Être capable de remonter le terrain, d’aller d’un bout à l’autre et de trouver ses coéquipiers, de les mettre au bon endroit. Un petit peu de Kevin Garnett, avoir cette ténacité, cette force mentale qui fait que rien ne peut vous briser. Tu fais tout ce qu’il faut. Un peu de Kobe, l’éthique de travail. J’essaie de prendre un peu de chaque joueur. Pour me comparer à un joueur, je ne sais pas vraiment. C’est une excellente question.

Publicité




Une chose est sûre, The Alphabet a choisi de sacrés clients sur lesquels prendre exemple. On peut noter par ailleurs l’intelligence de la manœuvre : piocher dans le registre de plusieurs athlètes, au lieu de calquer uniquement son jeu sur l’un d’entre eux. Cela lui a permis de devenir bien plus complet, et pas seulement dans les stats, mais aussi dans les choses qu’on ne peut pas apercevoir sur le boxscore. Le hustle de KG en est la meilleure illustration.

Grâce à ça, il est devenu le joueur ultra-polyvalent qu’il est aujourd’hui, capable de prétendre à plusieurs distinctions individuelles de façon simultanée. N’ayant toujours que 26 ans, Giannis n’a même pas encore atteint son prime, et on peut imaginer qu’il pourrait s’améliorer comme le bon vin au fil des années à venir. Quand on voit ce qu’il a déjà accompli, la concurrence peut être terrifiée d’avance… qu’il sévisse à Milwaukee ou ailleurs.

Publicité

Shaquille O’Neal, Kevin Garnett, Magic Johnson, Kobe Bryant : voilà à qui vous pouvez comparer le MVP des Finales en titre. Une grosse liste d’anciennes superstars dont le Greek Freak s’est inspiré, le tout avec un résultat impressionnant.

En direct : toute l'actu NBA