NBA – Ben Simmons, la solution pour les Lakers ?

Ben Simmons chez les Lakers ?
Latest Hoops / YouTube

Tandis que les Lakers continuent d’empiler les défaites et de montrer un visage inquiétant, le GM Rob Pelinka remue ciel et terre sur le marché des transferts. Parmi les cibles providentielles, le nom de Ben Simmons sort forcément du lot… mais est-ce envisageable et souhaitable ? On fait le point.

Publicité

Si ce n’est pas une crise, ça y ressemble. Plombés par des Nuggets qui ont joué en marchant (133-96), les Lakers sont repassés en bilan négatif et n’en finissent plus d’inquiéter. La moitié de la saison est désormais dépassée, et si Frank Vogel a des dizaines de problèmes à régler, celui de l’intégration ratée de Russell Westbrook, recrue star de l’été, semble être le plus gros.

Le fit avec LeBron James ne prend pas, le Brodie déçoit, accuse le coup mentalement, et la question d’un trade se pose forcément du côté de la cité des anges. Problème : l’ancien du Thunder touche 44 millions de dollars cette saison… et en touchera 47 l’année prochaine ! Pas facile, donc, de trouver un partenaire de trade qui souhaitera récupérer le meneur à ce prix-là, d’autant que ce dernier semble en déclin.

Publicité

La piste Ben Simmons, fantasme de plusieurs fans des Lakers

Dans ce contexte, l’idée de Ben Simmons à Los Angeles fait évidemment son chemin. En décembre, d’ailleurs, Shams Charania révélait que les Lakers étaient dans la course pour s’adjuger les services de l’Australien, bien décidé à ne plus jamais rejouer à Philadelphie. Un deal est faisable au niveau financier, et nul doute que le meneur apparait comme un fit beaucoup plus intéressant pour les Angelinos.



Déjà, ses énormes talents défensifs redonneraient de l’allure à une équipe californienne en perdition de ce côté-là du terrain, notamment autour d’un trio Davis-LeBron-Simmons. De l’autre côté du terrain, le joueur des Sixers est certes lui aussi un mauvais shooter, mais sa capacité à attaquer le cercle, organiser une attaque et impliquer les autres joueurs n’est plus à démontrer.

Publicité

La bonne idée, donc ? Pas si vite. Le plus gros obstacle à la réalisation d’un tel deal, c’est bel et bien les Sixers. Ces derniers ne veulent tout simplement pas de Westbrook, de son contrat et de sa production en baisse, et le GM Daryl Morey est décidé à ne pas refaire la même erreur qu’à Houston. Le front office espère des joueurs plus jeunes, meilleurs aussi, en échange de Simmons, et n’a pas peur d’attendre encore des mois (au minimum) s’il le faut.

La piste prend donc un gros plomb dans l’aile, sauf à passer par un trade à 3 ou 4 équipes. Rappelons également que Joel Embiid ne semble pas franchement favorable à une arrivée du Brodie à ses côtés. En grande forme ces derniers temps, le Camerounais a récemment invité ses dirigeants à ne pas faire grand chose sur le marché, expliquant que les Sixers ont d’ores et déjà « tout ce dont on a besoin ».

Publicité

Plusieurs fans des Lakers rêvent de voir Ben Simmons rejoindre ses amis de Klutch Sports chez les Lakers, mais la situation à Philadelphie rend ce deal quasi-improbable. Et avec une valeur toujours plus basse, le trade de Westbrook et de son contrat ne cesse de se compliquer…

En direct : toute l'actu NBA