Publicité

NBA – Preview 2017-2018 : L’année de la pleine lune pour les Wolves ?

La saison dernière, l’attente était forcément au rendez-vous côté Wolves. Avec seulement 31 victoires au compteur, la déception est là malgré la jeunesse de l’effectif. Pour palier à ça, la franchise a procédé à une intersaison folle et cohérente pour rendre l’effectif plus riche et surtout taillé pour affronter les monstres de la conférence Ouest. Avec toutes ces arrivées, ce sera une saison charnière pour l’organisation de Minnesota qui ne recevra aucun cadeau en cas d’échec. 

L’effectif.

Départs : Zach LaVine (Chicago), Kris Dunn (Chicago), Ricky Rubio (Jazz), Jordan Hill, Nikola Pekovic, Omri Casspi, Adreian Payne.

Arrivées : Jimmy Butler (Chicago), Taj Gibson (Thunder), Jeff Teague (Indiana), Jamal Crawford (Clippers), Anthony Brown (Orlando), Aaron Brooks (Indiana), Justin Patton, Marcus Georges-Hunt.

Le cinq majeur possible : Jeff Teague – Jimmy Butler – Andrew Wiggins – Taj Gibson – Karl-Anthony Towns.

La Saison.

Si on ne s’attendait pas à ce que les Wolves participent aux playoffs dès la première année de Tom Thibodeau au commande de l’équipe, on s’attendait en tout cas à ce qu’ils puissent nous offrir un jeu beaucoup plus régulier et avec une certaine rigueur au niveau défensif. Malheureusement, le coche est raté et match après match on a pu apercevoir les limites de la franchise. Le facteur de la jeunesse y est pour beaucoup et il ne faut pas non plus être trop critique car l’effectif était en pleine apprentissage avec une refonte complète de l’organisation en interne. C’est donc avec une certaine envie que Minnesota a décidé d’activer le pas et de renforcer son effectif avec les arrivées de Jimmy Butler – Jeff Teague – Taj Gibson ainsi que Jamal Crawford.

Sur le papier, l’équipe est complètement séduisante en plus d’être portée sur le physique. Tom Thibodeau a mis les petits plats dans les grands et un air des Bulls 2013 plane au-dessus de cette équipe. Chargés d’augmenter la défense et de montrer à Karl-Anthony Towns et à Andrew Wiggins que les victoires passent d’abord par le secteur défensif avant tout, Jimmy Butler et Taj Gibson auront un rôle très important à jouer en plus de l’attaque. L’apport de Jeff Teague sera tout aussi primordial, en remplacement de Ricky Rubio maintenant dans l’Utah, l’ancien joueur des Pacers aura pour objectif de mener à bien une attaque ahurissante en plus de devoir sanctionner quand il le faudra sur la ligne à 3 points. Un avenir s’annonce radieux du côté des jeunes loups mais… oui car il y’a toujours un mais dans les contes de fées.

Sur le papier c’est séduisant. Mais Tom Thibodeau aura un problème de taille et surtout un problème de riche. Comment organiser l’attaque ? A qui donner le ballon en premier lieux, Jimmy Butler ? Karl-Anthony Towns ? Toutes ces questions auxquelles l’ancien coach de Chicago devra très rapidement répondre afin de trouver une certaine harmonie et une certaine cohésion au fil de la saison. On le sait, sous les ordres de Tom Thibodeau, les petits meneurs ont tendance à briller et on imagine avec aisance que Jeff Teague aura pas mal de fois le ballon en main. Mais il faudra trouver un équilibre entre ça et trois jeunes pépites qui ne demandent qu’une chose, se nourrir de ballon pour exprimer leur potentiel ainsi que leur talent.

Trouver les bonnes rotations sera une des clés de la réussite de la franchise. Avec un banc qui paraît tout de même faible même si il y’a quelques améliorations, l’apport de Jamal Crawford sera intéressant si le bonhomme remonte légèrement son pourcentage aux tirs qui depuis deux ans chute de plus en plus. La prolongation de Shabazz Muhammad est une bonne chose, en sortie de banc il est capable de quelques fulgurances qui feront du bien pour soulager l’attaque si un problème survient.

En bref, tout semble réuni pour que les Timberwolves puissent nous proposer une année monstrueuse et accéder enfin aux portes des playoffs. Certains problèmes sont encore à résoudre et la franchise ne fera certainement pas une saison parfaite mais elle est enfin armée pour répondre au plus gros de la NBA.

Le joueur à suivre : Andrew Wiggins. Même si ce n’est pas encore officiel, l’ailier a prolongé pour un contrat assez important, son année est donc très attendue et il devra prouver qu’il en est digne. En progression chaque saison, Wiggins aura pour mission de gommer toutes ses lacunes notamment celles en défense. Avec des qualités athlétiques indéniables, ce dernier n’est toujours pas au point au niveau des rotations défensives et on peut sans le nier dire qu’il est un poil flemmard quand il s’agit de bien défendre. Mais avec un réel potentiel et un talent qui lui colle à la peau, il est capable de s’améliorer et de prouver qu’il peut se mettre au boulot. Tom Thibodeau watching you.

Objectif : Playoffs ou rien. Après plus d’une décennie à regarder la post-season sur le canapé, Minnesota n’aura pas d’autre choix que de se retrouver dans le top 8 de la conférence Ouest la saison prochaine. Avec des crocs bien aiguisés, la franchise peut enfin entrevoir le goût des playoffs.

Pronostic de la rédaction : 5ème de la conférence Ouest.

En direct : toute l'actu NBA