FIBAWWC – Breanna Stewart MVP, le cinq majeur de la compétition dévoilé

Diana Taurasi, Emma Meesseman, Liz Cambage, Astou Ndour et Breanna Stewart composent le cinq majeur du Mondial

L’ailière américaine de 24 ans n’en finit plus de garnir son armoire à trophées : après avoir reçu le titre de MVP cette saison en WNBA, elle s’est vue recevoir la distinction de meilleure joueuse pour le Mondial. Stewart fait bien évidemment partie de la sélection de cinq joueuses établies par la FIBA.

Comme le veut la tradition, c’est une joueuse du pays ayant remporté la compétition qui reçoit le titre de MVP. Élément le plus utilisé par Dawn Staley (environ 27 minutes par match), et affichant les meilleures moyennes de points (16,3) et d’évaluation (20,2) de son équipe, il est logique de voir Breanna Stewart récompensée pour son tournoi en être élue meilleure joueuse.

La star du Seattle Storm a une fois de plus obtenu la meilleure évaluation du match lors de la finale (14), avec une fiche de statistiques agrémentée de 10 points, 8 rebonds et 2 passes décisives. Elle devance au jeu des votes Liz Cambage, qui aurait certainement reçu le prix si les Opals était parvenue à vaincre les États-Unis. L’intérieur australienne a survolé la compétition, terminant avec la meilleure moyenne de points (23,8) et d’évaluation (28,5), mais passant à côté de sa finale au grand dam de son équipe.

Elle occupe malgré tout une place dans le cinq majeur de la compétition réalisé par la FIBA, qui a souhaité mettre en avant les quatre meilleures équipes de ce Mondial. On retrouve donc Cambage et Stewart, accompagnée de sa coéquipière Diana Taurasi. Cette dernière a également grandement contribué au sacre de Team USA, en réalisant elle aussi une belle sortie lors de la finale (13 points, 4 passes, 3 rebonds).

Pour agrémenter ce cinq de grande taille, deux joueuses ayant disputé le match pour la troisième place se retrouvent nommées. Y figure donc Astou Ndour, l’intérieure espagnole, qui a été la principale arme de sa sélection durant l’ensemble du tournoi, et qui lui a permis d’aller chercher sa place sur le podium avec une ultime prestation de qualité (13 points, 6 rebonds). Enfin, Emma Meesseman s’est vue récompensée de sa fabuleuse semaine (18,5 points, 10,7 rebonds, 24,3 d’évaluation en moyenne), ayant emmené la Belgique jusqu’en demi-finale alors qu’elle disputait ses premiers Championnats du Monde.

Un tel cinq ferait rêver beaucoup d’entraineurs de par sa taille et sa polyvalence sur le terrain. Encore plus lorsqu’il possède la MVP en titre de la WNBA et du Mondial…

A lire également : Le résumé de la dernière journée du Mondial

Les dernières actualités