Petit dernier du contingent français en NBA, Élie Okobo va découvrir la Grande Ligue cette saison avec les Suns. À 21 ans, l’ancien de Pau-Lacq-Orthez fait partie des plus grands espoirs du basket français. Portrait du meneur, de ses débuts à Pau jusqu’à sa draft à Phoenix, dans notre liste des joueurs Français en NBA.


Historiquement l’un des pays les plus représentés en NBA, le contingent français de la Grande Ligue a vu cette saison un nouveau joueur débarquer : Élie Okobo. Le natif de Bordeaux a été drafté cet été par les Suns, et a une bonne carte à jouer au sein d’une équipe jeune en reconstruction.

Une enfance sportive

Né le 23 octobre 1997 à Bordeaux, Elie Okobo a grandi au sein d’une famille très sportive : son père et son petit frère sont basketteurs, tandis que son grand frère joue au handball et pratique également l’athlétisme. Attiré très tôt par la balle orange, le Français rejoint le JSA Bordeaux en 2014, alors qu’il n’a que 16 ans. Arrivé en cours de saison, il fait ses débuts en février 2014, mais ne sera que très peu utilisé en Gironde. Il ne dispute ainsi que 4 rencontres en NM1, pour un total famélique de 9 minutes de jeu.

Lors de l’intersaison, Okobo rejoint Pau-Orthez, d’abord pour évoluer dans le championnat Espoirs. Sa saison 2014-2015 est une réussite, avec notamment un match à 24 points, dont 6/7 à 3-points. Au total, le meneur tourne à 9.8 points, 3 rebonds et 1.9 assist, ce qui lui permet d’intégrer l’effectif professionnel dès la saison suivante.

2015 : Débuts professionnels et montée en puissance

Malgré la signature d’un contrat professionnel de trois ans, Okobo est encore principalement utilisé dans le championnat Espoir. Toutefois, il engrange un peu d’expérience en Pro A, avec huit matchs joués, pour un total de 24 minutes. Avec l’équipe Espoirs, le meneur de jeu crève l’écran, tournant à 15.5 points, 4.4 rebonds, 3.2 assists et 2.2 steals par match, permettant à son équipe d’atteindre la finale du championnat, après avoir posté le meilleur bilan en saison régulière. Malheureusement, ce sont les Espoirs de Paris-Levallois qui remporteront le titre.

Les apparitions d’Okobo en Espoirs se feront plus rares lors de la saison 2016-2017. Le jeune meneur se fait une place dans la rotation de l’Élan Béarnais : 16.1 minutes par matchs et quatre titularisations. Il tourne à 5.7 points, 2.4 rebonds et 1.7 assist par matchs, des moyennes qui montent à 8.2 points, 3.3 rebonds et 2.1 assists en Eurocup, où son temps de jeu est également plus conséquent : 20.8 minutes par matchs.

En fin de saison, il termine deuxième au classement des meilleurs jeunes de Pro A, juste derrière Frank Ntilikina. À l’instar du meneur de Strasbourg, Okobo décide de se présenter à la Draft 2017. Cependant, il décide finalement de se rétracter et d’honorer la dernière saison de son contrat avec Pau.

2017-2018 : L’explosion à Pau-Lacq-Orthez

Un choix bénéfique, puisque Okobo va littéralement exploser lors de la saison 2017-2018. Propulsé titulaire, le meneur dispute 36 matchs et tourne à 13.8 points, 2.7 rebonds et 4.7 assists de moyenne. Avec 26.5 minutes de jeu par matchs, le natif de Bordeaux va plusieurs fois éclipser la barrière des 20 points, et inscrit même 30 unités lors d’un match contre Chalon.

Après avoir annoncé son intention de se présenter à la Draft, Okobo fait grandement monter sa côte en réussissant la deuxième meilleure performance de l’histoire des playoffs de Jeep Elite. Dès le premier match du premier tour, face à Monaco, le meneur inscrit 44 points dans la défaite des siens. Pau-Orthez s’incline finalement en deux manches serrées, et Okobo quitte la France pour débuter sa carrière NBA.

2018 : Drafté aux Suns de Phoenix

Prévu comme un potentiel choix de fin de premier tour, puis comme un milieu de premier tour suite à sa performance face à Monaco, Okobo est finalement sélectionné en 31eme position par Phoenix. Au sein d’une équipe assez faible sur le poste 1, le Français a un beau coup à jouer. Cependant, il connaît une Summer League compliquée d’un point de vue scoring, mais prometteuse dans d’autres compartiments du jeu. En 4 matchs à Las Vegas, l’ancien de Pau-Orthez tourne à 2.2 points (23.5% aux tirs, 16.7% à 3-points), 2 rebonds et 3.5 assists en 14 minutes de moyenne.

Fin août 2018, le front office des Suns décide d’échanger le meneur Brandon Knight, attendu comme titulaire, ainsi que Marquese Chriss, contre les joueurs des Rockets Ryan Anderson et De’Anthony Melton. Une nouvelle opportunité pour Okobo, qui voit la concurrence à son poste se réduire à Shaquille Harrison et Isaiah Canaan. Lors de la pré-saison, le Français est titularisé lors d’un des quatre matchs. Il tourne à 4.2 points, 1.5 rebond et 1.6 assist en près de 15 minutes.

Vous pouvez suivre toutes les performances d’Élie Okobo dans notre rubrique des Français de la nuit en NBA.


Okobo en Bleu, un futur à préparer

La carrière d’Okobo avec les équipes de France jeune a été bien remplie. Lors de sa première compétition internationale, l’Euro U20 2016, le meneur a terminé troisième meilleur marqueur du tournoi, avec des moyennes de 18.9 points, 3.9 rebonds et 1.9 steal. Il a également remporté la médaille de bronze lors de l’Euro U20 2017, où il a tourné à 12.3 points et 4 assists.

Avec la sélection A, Okobo représente l’avenir sur le poste de meneur, au même titre que Frank Ntilikina, sous la supervision du vétéran Nicolas Batum qui devrait effectuer encore quelques sélections avec la France. Et sans oublier bien évidemment le pivot Rudy Gobert et Evan Fournier.

Lors des matchs de qualifications pour la prochaine Coupe du Monde, le natif de Bordeaux a connu ses trois premières sélections. En 13 minutes par matchs, il a tourné à 3.7 points et 1 rebond. Il reste cependant dommage que le jeune meneur n’ai pas eu l’opportunité d’évoluer avec Tony Parker, qui a pris sa retraite internationale en 2016.

Pour sa première saison NBA, au sein d’une équipe de Phoenix encore en reconstruction, Okobo se trouve dans un excellent cadre pour poursuivre sa progression. Lui et Frank Ntilikina représente l’avenir du poste 1 en France, et leurs futurs duels outre-Atlantique seront sans doute surveillés de près par l’organigramme des Bleus.

Vous pouvez également retrouver les dernières actualités d’Élie Okobo

Envie d’un petit test ? On vous propose de découvrir quel joueur français en NBA vous ressemble le plus.