La relation entre Luka Doncic et DeAndre Jordan sera un élément clé dans la réussite des Mavs cette saison et dans le futur. Si les deux joueurs semblent plutôt bien s’entendre sur le terrain, une action lors du match de la nuit dernière a éveillé quelques soupçons…


Cette nuit, face à des Knicks inspirés, les Mavs se sont inclinés pour la sixième fois consécutive, faisant d’eux la deuxième plus mauvaise équipe de l’Ouest avec un maigre bilan de 2 victoires pour 7 défaites. Même s’il était attendu que Dallas soit parmi les « lottery teams » cette saison, ce bilan ne doit pas forcément satisfaire le compétiteur qu’est Mark Cuban. Et ce n’est pas de l’égoïsme entre ses propres joueurs qui risque de le rassurer.

Lors d’une action anodine, sur un rebond défensif, alors que Luka Doncic est seul à la retombée, DeAndre Jordan arrive lancé et chipe le rebond au prodige Slovène. Cocasse quand on sait que Doncic a raté le double-double d’un seul rebond (18 points, 9 rebonds). Une démarche pas très nette, surtout qu’on aperçoit le pivot bousculer autoritairement son coéquipier presque comme s’il s’agissait d’un adversaire. Avec une vision parfaite sur la situation, l’ancien joueur des Clippers aurait très bien pu s’abstenir d’un tel comportement.


À la suite de l’action, Luka Doncic semble désemparé et on peut apercevoir le propriétaire des Mavs très agacé au premier rang ! On ne fera aucune conclusion sur l’entente entre les deux joueurs ou sur l’ambiance du vestiaire et on espère que ce n’est qu’anecdotique. Mais le caractère bien trempé de Cuban ne se privera sûrement pas de faire la réflexion à son pivot.

Avec une équipe prometteuse, les Mavericks ont de beaux jours devant eux, mais l’apprentissage sera long. Et ce genre de comportement sera à supprimer pour ne pas créer des tensions dans le vestiaire texan.

À lire également : Jimmy Butler fait sa loi à Minnesota

A propos de l'auteur

Un jour, on m'a dit : "Jordan c'est du caviar et Kobe c'est du foie gras". Je suis d'accord, mais je préfère le foie gras ! Que de l'amour pour la NBA même si c'est toujours les Warriors qui gagnent à la fin.