NBA – Quelles franchises ont le calendrier le plus simple ? Et compliqué ?

0

Il reste à toutes les franchises NBA entre 23 et 26 matchs à disputer avant la fin de la saison régulière. L’occasion de se pencher sur ce qui les attend après la coupure du All-Star Weekend.


La coupure du All-Star Weekend marque le point de départ du sprint final dans la course aux playoffs (ou au premier choix de draft en fonction des points de vue). Et c’est là que le calendrier intervient. En fonction de la difficulté de celui-ci, les franchises pourraient être amenées à revoir leurs objectifs. On vous propose le classement des 5 équipes ayant le calendrier le plus simple, ainsi que les 5 ayant le plus compliqué d’ici la fin de saison.

Note : Pour déterminer la force du calendrier d’une équipe, on se base sur l’outil de calcul du site Tankathon, qui établit un classement en fonction de ce qu’ils appellent la « force du calendrier ». Il s’agit de la moyenne du pourcentage de victoires des équipes restant à affronter.

Exemple : Houston, 15ème de ce classement, a une force de calendrier de 50.2. Cela signifie que les équipes que les Rockets vont affronter jusqu’à la fin de saison ont un pourcentage moyen de victoires de 50.2%.

Les équipes avec le calendrier le plus simple :

5. Milwaukee Bucks

Bilan : 43-14 (1ers à l’Est)

Nombre de matchs restants : 25 (au 19 février 2019)

Force du calendrier : 47.2

Grosse surprise de la saison à l’Est, les Bucks on actuellement le meilleur bilan de la ligue et leur star Giannis Antetokounmpo est un prétendant légitime au MVP. Avec le cinquième calendrier le plus simple, Milwaukee devrait en toute logique conforter sa position de leader. Attention tout de même car en NBA tout peut aller très vite.

Les 5 matchs les plus compliqués (selon le bilan, classés par ordre décroissant) : Pacers, Thunder, Celtics, 76ers (2X)

Les 5 matchs les plus simples (selon le bilan, classés par ordre décroissant) : Hawks, Bulls, Cavs (2X), Suns

4. Phoenix Suns

Bilan : 11-48 (15èmes à l’Ouest)

Nombre de matchs restants : 23

Force du calendrier : 46.0

Pour une fois qu’un calendrier simple n’arrange pas une franchise. Actuellement en plein dans la course informelle « Tank for Zion« , les Suns auraient sans doute préféré une fin de parcours plus ardue. Avec le pire bilan de la ligue pour le moment, Phoenix peut rêver d’avoir le premier choix lors de la lotterie et ainsi récupérer Zion Williamson à la draft.

Les 5 matchs les plus compliqués : Bucks, Warriors, Blazers, Rockets (2X)

Les 5 matchs les plus simples : Hawks, Bulls, Cavs (2X), Knicks

3. Orlando Magic

Bilan : 27-32 (10èmes à l’Est)

Nombre de matchs restants : 23

Force du calendrier : 46.0

Après un début de saison compliqué, le Magic s’est bien repris avant le All-Star Weekend en gagnant 7 de leurs 8 derniers matchs. L’équipe est même sur une série de 5 victoires de suite et s’est replacée dans la course aux playoffs, à seulement 0.5 match de la 8ème place. Ce calendrier supposément plus facile pourrait donc être idéal pour accrocher les playoffs pour la première fois depuis le départ de Dwight Howard. D’autant plus que Nikola Vucevic aura à cœur de montrer son nouveau statut d’All-Star.

Les 5 matchs les plus compliqués : Raptors (2X), Warriors, Pacers (2X)

Les 5 matchs les plus simples : Bulls, Cavs (2X), Knicks (2X)

2. Utah Jazz

Bilan : 32-25 (6èmes à l’Ouest)

Nombre de matchs restants : 25

Force du calendrier : 45.2

Cette saison, le Jazz est à mi-chemin entre la déception et la confirmation. Cela ne l’empêche pas d’être virtuellement qualifié pour les playoffs dans une conférence Ouest très dense. Avec ce calendrier plutôt favorable, ils peuvent espérer réaliser le même finish que la saison dernière (19 victoires sur les 25 derniers matchs). Ils pourront compter sur leur duo Donovan MitchellRudy Gobert dans cette tâche. Le Français voudra d’ailleurs certainement montrer que lui-aussi méritait une invitation au match des étoiles. Attention toutefois car la 9ème place n’est que 2 matchs derrière.

Les 5 matchs les plus compliqués : Bucks, Nuggets (2X), Thunder (2X)

Les 5 matchs les plus simples : Bulls, Knicks, Suns (3X)

1. Toronto Raptors

Bilan : 43-16 (2èmes à l’Est)

Nombre de matchs restants : 23

Force du calendrier : 45.0

Si les Bucks ont un calendrier abordable, les Raptors également. La franchise menée par Kyle Lowry et Kawhi Leonard, et qui a fait l’acquisition de Marc Gasol lors de la deadline, n’est qu’à un match derrière Milwaukee. Cela promet une lutte intense pour la première place de la conférence Est, qui garantirait d’avoir l’avantage du terrain pendant les playoffs. Et pour ce match dans le match, Toronto semble avoir un léger avantage.

Les 5 matchs les plus compliqués : Thunder (2X), Celtics, Blazers, Rockets

Les 5 matchs les plus simples : Bulls (2X), Cavs, Knicks (2X)

À lire également : Depuis 1980 : 39 finales, dont 37 avec ces 7 joueurs

Les équipes avec le calendrier le plus compliqué :

5. Minnesota Timberwolves

Bilan : 27-30 (11èmes à l’Ouest)

Nombre de matchs restants : 25

Force du calendrier : 53.8

Mal embarqués dans la course au playoffs, la 8ème place à l’Ouest étant déjà à 4 matchs, les Wolves vont devoir se surpasser pour espérer finir dans le top 8. Mais cela ne sera pas simple du tout pour Karl-Anthony Towns et ses coéquipiers, avec un calendrier qui s’avère très compliqué pour ce sprint final. Mais Minnesota avait réussi à se qualifier lors du dernier match la saison dernière, alors tout reste possible.

Les 5 matchs les plus compliqués : Bucks, Raptors, Warriors (2X), Nuggets

Les 5 matchs les plus simples : Wizards, Grizzlies, Hawks, Knicks (2X)

4. Denver Nuggets

Bilan : 39-18 (2èmes à l’Ouest)

Nombre de matchs restants : 25

Force du calendrier : 54.0

Avec une très bonne saison jusqu’à présent, et un Nikola Jokic omniprésent qui se pose comme un sérieux outsider pour le MVP, les choses vont commencer à se corser pour les Nuggets. Ils ne sont qu’à 2 matchs des Warriors mais ont un calendrier plus difficile sur le papier. L’équipe est cependant débarrassée de la cascade de blessures intervenue en première partie de saison, et peut espérer à juste titre un bon sprint final. Isaiah Thomas a même fait son retour et apportera son énergie en sortie de banc.

Les 5 matchs les plus compliqués : Warriors (2X), Pacers (2X), Thunder

Les 5 matchs les plus simples : Mavs, Pelicans, Wizards (2X), Knicks

3. Brooklyn Nets

Bilan : 30-29 (6èmes à l’Est)

Nombre de matchs restants : 23

Force du calendrier : 54.1

En début de saison, personne ne s’attendait à trouver les Nets aussi haut, et encore moins lorsque Caris LeVert s’est blessé au bout de 14 matchs (il a effectué son retour le 8 février). Et pourtant ils ont déjoué les pronostics et D’Angelo Russell a pris le relais avec brio, jusqu’à décrocher sa première sélection All-Star. La fin de saison régulière s’annonce cependant compliquée pour Brooklyn, avec le 3ème calendrier le plus difficile, et plusieurs équipes qui poussent pour rentrer dans le top 8 à l’Est. L’équipe va devoir se montrer solide pour participer aux playoffs pour la première fois depuis 2015.

Les 5 matchs les plus compliqués : Bucks (2X), Raptors, Pacers, Thunder

Les 5 matchs les plus simples : Pistons, Mavs, Wizards, Hawks, Cavs

2. Charlotte Hornets

Bilan : 27-30 (7èmes à l’Est)

Nombre de matchs restants : 25

Force du calendrier : 54.1

Menés par un Kemba Walker en feu, et qui a été titulaire à domicile à l’occasion du All-Star Game, les Hornets sont dans la même situation que les Nets. À la différence près qu’ils ont encore moins de marge, car ils sont directement sous la menace des équipes derrière eux (la 9ème place n’est qu’à 0.5 match). Walker ne pouvant pas tout faire tout seul, ses coéquipiers vont devoir l’aider un minimum pour surmonter cette fin de saison qui s’annonce difficile. Quand il reviendra de blessure, Tony Parker pourra apporter toute son expérience pour gérer ce genre de situation.

Les 5 matchs les plus compliqués : Bucks, Raptors (2X), Warriors (2X)

Les 5 matchs les plus simples : Pelicans, Wizards (3X), Cavs

1. Oklahoma City Thunder

Bilan : 37-20 (3èmes à l’Ouest)

Nombre de matchs restants : 25

Force du calendrier : 57.2

Le Thunder est de loin l’équipe qui a le calendrier le plus difficile en cette fin de saison (3.1 points de plus que le 2ème). Emmené par un Russell Westbrook en passe de boucler son 3ème exercice de suite en triple-double de moyenne, et un Paul George qui réalise la meilleure saison de sa carrière et est un candidat crédible au MVP, Oklahoma devra cependant cravacher pour conserver sa 3ème place à l’Ouest. L’équipe a un petit matelas par rapport à ses poursuivants, mais il pourrait vite disparaître en cas de mauvaise passe.

Les 5 matchs les plus compliqués : Bucks, Raptors (2X), Warriors, Nuggets

Les 5 matchs les plus simples : Heat, Pistons, Mavs, Grizzlies (2X)

Mais aussi : Depuis 2000, le meilleur big 3 de chaque franchise avec les joueurs draftés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.