Après de nombreux hommages de la part des franchises mais aussi des autres joueurs, c’est au tour d’une légende de la NBA, Allen Iverson, de montrer toute son admiration pour Dwyane Wade.

Défait par les Sixers (102-106) au terme d’une rencontre disputée, le Heat pointe maintenant à la 10ème place de l’Est (26-31). Malgré ce revers, Dwyane Wade aura encore réalisé une grosse performance en sortie de banc : 19 points à 8/18, 4 rebonds et 6 passes en 31 minutes. Et pour sa dernière saison NBA, l’arrière est bien salué par toute la ligue depuis maintenant quelques mois.

Durant la rencontre qui opposait Miami à Philadelphie, c’est la légende des 76ers Allen Iverson qui a déclaré toute son admiration pour D-Wade. Le MVP 2001 avait enregistré une vidéo hommage pour le joueur du Heat, diffusée juste avant le début du match.

A lire également : Luka Doncic touché par les propos de Dwyane Wade

« Tu sais, quand on parle de Dwyane, mec, il a été génial pour nous, les fans, si divertissant, si excitant à regarder. Assurément l’un des meilleurs arrières à n’avoir jamais joué dans la ligue. Sa ténacité était indéniable, il jouait très dur. Combien de fois il est tombé, s’est relevé et a continué de se battre. J’ai toujours été un grand fan de lui, et je le suis toujours. Je vois tout le monde le traiter comme il doit être traité pour sa retraite. Je suis fier de tous les fans et des organisations qui lui offrent une sortie, comme il se doit. »

Lorsque l’un des arrières les plus emblématiques vous classe dans sa catégorie, c’est dire à quel point Dwyane Wade a marqué son temps. Scoreur dans l’âme, l’arrière du Heat n’en restait pas moins un combattant et un défenseur acharné. Pour sa dernière saison dans la franchise qui l’aura élevé au rang de légende, on espère que D-Wade parviendra à emmener le Heat en playoffs pour que la dernière danse dure encore un petit peu.

En plus des éloges d’Iverson, Dwyane Wade a été ovationné par le public des 76ers avant la rencontre. Sa tournée d’adieux se poursuit samedi soir, à domicile contre les Pistons.

Mais aussi : Le stupéfiant record de précocité de Boban Marjanovic