NCAA – 5 prospects qui pourraient exploser pendant la March Madness

coby white

Le 17 mars prochain aura lieu le tirage au sort du premier tour de la March Madness. Le tournoi NCAA devrait réserver comme chaque année son lot de surprises. Pour l’occasion on vous présente cinq prospects qui pourraient exploser durant ce tournoi.

L’université est un passage obligatoire pour presque toutes les stars de la NBA, et bien que la plupart d’entre elles soient déjà repérées avant leur arrivée dans la ligue, certains passent presque inaperçues en NCAA. Alors que les Zion Williamson, R.J. Barrett ou Ja Morant sont annoncés dans les premiers tours de la Draft 2019, zoom aujourd’hui sur cinq jeunes moins connus qui pourraient se révéler durant la March Madness.

1. Coby White, North Carolina

coby white

Possédant une bonne puissance pour un meneur de jeu, le shoot est aussi l’un des points forts de Coby White (44% dont 38.3% à trois points). Néanmoins, d’après les scouts, son jeu de passe est encore perfectible surtout pour un poste 1. Devant Nassir Little à North Carolina, White est déjà annoncé dans les 15 premiers choix pour la Draft. Cependant, son coéquipier chez les Tar Heels est annoncé devant lui dans la dernière Mock Draft. Une situation qui pourrait s’inverser durant la March Madness si le meneur parvient à élever son niveau de jeu. Il a tout à y gagner.

Statistiques sur la saison : 16.4 points à 44% dont 38,3% à trois points, 3.4 rebonds, 4.5 passes et une interception de moyenne sur 28 matchs (tous titulaires).

2. Ochai Agbaji, Kansas

Ochai Agbaji

Il est l’une des principales surprises de l’année en université. Des blessés, des suspendus et un coach qui change, voilà ce qui a permis à Ochai Agbaji de se révéler aux yeux des scouts NBA. Freshman, l’arrière a annoncé vouloir réaliser une deuxième année avec les Jayhawks. Mais plusieurs scouts l’envoient déjà dans la grande ligue, où il est annoncé en fin de premier tour de la prochaine Draft s’il décide de se présenter. L’arrière/meneur possède des qualités athlétiques indéniables et sa capacité à défendre sur les plusieurs postes en font un joueur intéressant pour plus d’une franchise. Sauf très grosses performances durant la March Madness, Agbaji devrait toutefois se présenter à la Draft en 2020.

Statistiques sur la saison : 9.5 points à 48,5% dont 35,8% à trois points, 4.8 rebonds et une passe de moyenne sur 15 matchs (dont neuf titulaires).

A lire également : Les dernières prévisions de la draft NBA

3. Neemias Queta, Utah State

Neemias Queta

Lui aussi est en première année NCAA, et pourtant le Portugais impressionne déjà. Capable de shooter à trois points malgré le peu de tentative qu’il prend (0.2 par match), c’est surtout défensivement que son impact se fait ressentir. Le pivot commet encore trop de fautes pour être efficace dans la grande ligue mais avec un peu plus d’expérience, on ne doute pas qu’il serait un apport certain pour une franchise NBA. Tandis que peu de monde voit le Portugais se présenter à la Draft dès cette saison, il pourrait être la surprise de fin de premier tour, et sa March Madness sera déterminante pour sa saison prochaine. A surveiller.

Statistiques sur la saison : 11.6 points à 63,6% dont 40% à trois points, 8.9 rebonds, 1.6 passe et 2.4 contres de moyenne sur 30 matchs (tous titulaires).

4. Jordan Poole, Michigan

 Jordan Poole

Talentueux mais souvent inconstant, Jordan Poole est le seul des cinq prospects présentés à participer à sa deuxième saison universitaire. Conservant globalement les mêmes pourcentages que l’an dernier, l’arrière a tout de même doublé sa production au scoring (passant de 6.1 à 12.9 points de moyenne). Véritable shooteur longue distance, on reproche souvent à Poole d’être uniquement un joueur de catch-and-shoot. Solide défensivement, il manque parfois d’attention notamment au rebond. Il est annoncé en fin de premier tour ou en début de second s’il décide de se présenter dès cette saison à la Draft.

Statistiques sur la saison : 12.9 points à 44,5% dont 37,8% à trois points, 3 rebonds, 2.1 passes et une interception sur 30 matchs (tous titulaires).

5. Tyrese Haliburton, Iowa State

Tyrese Haliburton

D’après de nombreux scouts, il est l’un des prospects qui maîtrise le plus les fondamentaux. Loin d’être un scoreur fou, Haliburton aime faciliter le jeu de ses coéquipiers. Shooteur très sérieux que ce soit à mi-distance ou derrière l’arc, il est aussi un défenseur acharné malgré son manque de physique (1,96 m pour 78 kg). Néanmoins, son manque de scoring ainsi que son physique encore peu développé devraient amener le joueur à ne se présenter à la Draft qu’en 2020. Attention tout de même à la grosse surprise car Tyrese Haliburton possède une grosse hype du côté des scouts NBA.

Statistiques sur la saison : 6.8 points à 50,7% dont 43,3% à trois points, 3.3 rebonds, 3.9 passes, 1.7 interception et 0.9 contres de moyenne sur 29 matchs (dont 28 titulaires).

L’heure est maintenant venue de mettre une petite pièce sur un (ou plusieurs) de ces jeunes joueurs prometteurs. En espérant les retrouver dans la catégorie « steals » de draft dans les prochaines années.

Mais aussi : Quels sportifs (toutes disciplines) ont le même phyique de Zion Williamson ?

NBA 24/24

Les dernières actualités