Publicité

NBA – La terrible malédiction du 31 chez les Warriors

Warriors NBA malédiction playoffs 31

Décidément, les Warriors n’y arrivent pas avec le nombre « 31 ». Pour les plus superstitieux, attention aux lignes qui vont suivre : vous ne verrez plus jamais les choses de la même façon.

Publicité

Comment se fait-il que les Warriors aient autant de mal avec certains chiffres, en particulier le 1 et le 3 ?

Le 13 porte effectivement malheur, mais qu’en est-il du 31 ? Car il y a bien quelque chose qui cloche avec ce nombre à Golden State. Aucun rapport dites-vous ? Possible, mais d’abord, lisez les lignes ci-dessous.

Saviez-vous que les Warriors ont vu s’envoler une avance de 3-1 lors des finales 2016 face aux Cavs ? Si ce n’est pas le cas, soit vous habitez dans une grotte (ou en Auvergne au choix), soit vous vous êtes fait effacer la mémoire depuis cet incident. Dans les deux cas, c’est ici que débute notre malédiction du nombre 31 à Golden State.

Publicité

Dans le Game 2 contre les Clippers, les Warriors ont compté jusqu’à 31 points d’avance avant de voir leurs adversaires remonter et l’emporter de 4 unités. Et puisqu’un malheur n’arrive jamais seul, Golden State a marqué 131 points lors de cette défaite. La coïncidence semble déjà douteuse, mais ce n’est pas tout.

Doc Rivers, coach de Los Angeles, semblait bien connaitre cette malédiction des Dubs. Il a laissé Landry Shamet sur le terrain dans le money-time, et le joueur en a profité pour assassiner Golden State dans les dernières secondes. Temps de jeu total de l’arrière ? 31 minutes. Comme par hasard !

Publicité

DeMarcus Cousins s’est également blessé au bout de 4 minutes dans le Game 2. Si l’on remonte un peu dans le temps, au cours de son dernier match de saison régulière, Steve Kerr autorisait 35 minutes de jeu à Boogie. Maintenant, on vous invite à faire la soustraction 35 moins 4. Combien obtenez-vous ? 31. Il s’agissait, bien évidemment, de ses premiers playoffs. Coïncidence ? Encore ?

Mais finalement, c’est tout le 5 majeur de Golden State qui semble être touché par cette malédiction. Regardez, en se penchant sur les numéros des titulaires, le calcul est implacable. Si vous faites (Curry x Green / Durant + Thompson + Cousins), soit arithmétiquement :

(30 x 23 / 35 + 11 + 0)

Publicité




Vous obtenez un total de 30.7. Un nombre très proche de 31, rappelleront les plus superstitieux. La règle mathématique amène d’ailleurs à arrondir à l’entier supérieur.

Sur une réflexion beaucoup (beaucoup) plus poussée, 31 est le numéro de département de la Haute-Garonne. Les initiales de la Haute-Garonne sont HG. Hg est le signe du mercure dans le tableau périodique des éléments (en physique-chimie). La planète Mercure est située à 0.31 unité astronomique du soleil. Si l’on considère par métaphore que le soleil représente le titre NBA, cela peut ressembler à un très mauvais présage pour les chances des Warriors… n’est-ce pas Kareem Abdul-Jabbar ?

Publicité

Dans l’histoire du sport, on peut d’ailleurs facilement retrouver l’évènement que les Warriors détestent : la demi-finale de la Coupe du Monde de rugby 1999 entre la France et la Nouvelle-Zélande. Les Bleus se sont imposés sur le score 43-31, des chiffes qui donnent des sueurs froides, à l’image d’une série menée 3 à 1 et finalement perdue 4 à 3.

Toutes les « malédictions » en NBA :

Les joueurs cités dans une chanson de Booba

Les joueurs en couple avec une Kardashian/Jenner

L’incroyable malédiction qui frappe la ville de Toronto

Le first pick de draft tous les 6 ans (dont Zion)

La malédiction du « 31 » chez les Warriors

Les joueurs sur la cover de NBA 2K

La pesante malédiction qui suit Chris Paul depuis 2005

Pour finir, si vous vous demandez quelle est notre tolérance par rapport à la consommation d’alcool sur le lieu de travail, nous vous répondrons qu’elle est de zéro au sein de la rédaction. Aucune bouteille n’est autorisée, encore moins le Get 31.

Golden State Warriors NBA 24/24

Feed NBA 24/24