Publicité

NBA – La pesante malédiction qui suit Chris Paul de partout depuis 2005

Chris Paul malédiction en NBA
(DR)

En 2019, Chris Paul découvrait sa quatrième franchise en carrière avec le Thunder. Le problème, c’est qu’à chaque fois qu’il débarque dans une nouvelle ville, une terrible malédiction l’accompagne. Que les habitants d’Oklahoma City se préparent.

Publicité

La cote de Chris Paul a sacrément chuté depuis son arrivée à Houston en 2017. Considéré comme l’un des meilleurs meneurs de la ligue, CP3 a perdu en crédibilité à cause de ses nombreuses blessures lors des deux dernières années. Recruté pour former un duo de rêve avec James Harden, l’entente n’a jamais été au beau fixe entre les deux joueurs.

Résultat ? Les Rockets ont été incapables de vaincre les Warriors, leurs meilleurs ennemis, sur une série de playoffs. Pourtant, durant l’été 2018, le front office de Houston a offert une revalorisation salariale délirante au meneur, faisant de lui un joueur presque indésirable par les franchises.

Publicité

C’est donc Daryl Morey, le GM de Houston, qui a pris les choses en main et a réussi à l’envoyer à Oklahoma City en échange de Russell Westbrook lors de l’intersaison 2019. Mission reconstruction donc pour le Thunder qui, en un seul été, a perdu son franchise player historique et Paul George.

Chris Paul est désormais engagé au coeur d’un nouveau projet qu’il faut bâtir de A à Z. Est-ce vraiment le joueur optimal pour ce genre de situation ? Pas sûr, d’autant que la ville va devoir se méfier… Car Point God semble trainer une malédiction un peu folle, qui frappe les villes dans lesquelles il débarque. Vous ne voyez pas à quoi on veut faire référence ? On vous explique.

Publicité

C’est simple, à chaque fois que Chris Paul arrive dans une nouvelle ville, celle-ci subit une catastrophe naturelle. Bien évidemment, CP3 n’est absolument responsable de rien là-dedans, mais cette malédiction coïncide à chaque fois avec la franchise où il atterrit. La preuve avec trois faits marquants.

New Orleans (Hornets)

En juin 2005, il est drafté par les Hornets de la Nouvelle Orléans. Fin août, l’ouragan Katrina fait d’énormes ravages dans la région, matériels comme humains.

Publicité




Los Angeles (Clippers)

En décembre 2011, CP3 est transféré du côté des Clippers. Six mois plus tard, la rivière de Los Angeles connait une crue éclair spectaculaire : la puissance est telle que des engins de travaux sont trainés par les eaux.

Publicité

Houston (Rockets)

Enfin, il débarque à Houston en juillet 2017. Deux mois plus tard, l’ouragan Harvey touche lourdement la ville et le Texas.


Maintenant que Chris Paul est installé à Oklahoma City, on préfère prévenir les habitants avant d’éviter toute mauvaise surprise. En espérant que pour une fois, le meneur n’ait pas ramené avec lui sa triste malédiction. Par contre non, la crise sanitaire du Covid-19 ne peut lui être attribuée (on vous voit venir).

Toutes les « malédictions » en NBA :

Les joueurs cités dans une chanson de Booba

Les joueurs en couple avec une Kardashian/Jenner

L’incroyable malédiction qui frappe la ville de Toronto

Le first pick de draft tous les 6 ans (dont Zion)

La malédiction du « 31 » chez les Warriors

Les joueurs sur la cover de NBA 2K

La pesante malédiction qui suit Chris Paul depuis 2005

Malédiction ou non, les faits sont là et les coïncidences assez incroyables ! Pour l’instant, Oklahoma City n’a subi aucune tragédie. On espère que la malédiction soit enfin brisée.

Feed NBA 24/24