Joel Embiid avait demandé à l’USPTO (United States Patent and Trademark Office), qui s’occupe de l’admission de brevet et de marques déposées, de lui accorder le trademark sur son surnom : “The Process”. Il a eu la réponse, et elle est positive.

Joel Embiid a beau faire le show sur les parquets, il n’en oublie pas de développer sa « brand ». Ainsi, une demande de sa part pour faire de son surnom “The Process” un trademark a été déposée en octobre 2016. Et l’USPTO en a fait le détenteur officiel du surnom il y a 2 jours, le 14 mai 2019. Cette décision, précise-t-on, concerne les “t-shirts, sweats, shorts, survêtements, chapeau et claquettes”.


Embiid ne manque pas de projet pour ce qui est désormais officiellement sa marque. Le Camerounais a ainsi demandé à pouvoir l’utiliser pour des camps basket, des jouets…

The Process compte aussi promouvoir une nouvelle ligne de vêtements de sport qui devrait toucher non seulement les fans des Sixers, mais les sportifs en général.

A lire également : Le secret derrière l’insolente réussite de David Griffin à la Lottery

L’acquisition de ce surnom n’était pas gagnée d’avance car Marcus Lemonis, homme d’affaires américano-libanais, est détenteur du trademark “ Trust the Process” depuis 2015, phrase sur laquelle les Sixers ont basé leur reconstruction. Malgré plusieurs menaces de procès et quelques piques sur Twitter, il ne semble pas que cette histoire soit allée plus loin.

Après s’être fait sortir des playoffs par Toronto, c’est une petite victoire pour le pivot des Sixers, qui ne devrait que faire grandir ses ambitions. Déjà réconforté par une lettre bien trop mignonne, Embiid devrait devenir encore plus fort sur et en dehors des terrains.

Malgré le départ en vacances des Sixers, Embiid continue de créer son monde en dehors des terrains et son influence ne fait qu’augmenter. L’avenir nous dira ce qu’il réserve au Process, tant au niveau du basket que de l’extra-sportif.

Mais aussi : Joel Embiid, en pleurs, très touché après la défaite