NBA – Les stars qui n’ont jamais joué pour Team USA

0

S’il est parfois boudé lors de certaines compétitions, porter le maillot de Team USA est le rêve d’une grande majorité de joueurs américains. Ce privilège n’est cependant pas donné à tout le monde et de nombreuses stars n’ont jamais eu la chance d’être sectionnées. On vous propose une liste.

Comme on a pu de nouveau le constater en cet été 2019, de nombreux joueurs choisissent de faire une croix sur Team USA. Alors que la saison NBA est longue et éprouvante, certaines stars souhaitent privilégier le repos ou minimiser le risque de blessures. D’autres profitent de la période estivale pour s’entraîner et préparer au mieux la prochaine saison.

Un choix qui offusque les observateurs comme les fans, mais qui peut également se comprendre. Sans oublier que parfois, ce sont les franchises (leurs employeurs) qui mettent la pression aux joueurs. HoopsHype propose d’ailleurs une liste des meilleurs joueurs à n’avoir jamais participé à une compétition officielle avec la sélection américaine. Et il y a du beau monde.

  • Chris Webber, AF
  • LaMarcus Aldridge, AF
  • John Wall, MJ
  • Blake Griffin, AF
  • Glenn Robinson, A
  • Juwan Howard, AI/AF
  • Jamal Mashburn, AI
  • Rasheed Wallace, AF
  • Antoine Walker, AI/AF
  • Gilbert Arenas, MJ
  • Kyle Korver, A
  • Paul Millsap, AF
  • Jrue Holiday, MJ
  • Damian Lillard, MJ
  • Victor Oladipo, A
  • Kawhi Leonard, AI
  • John Starks, A
  • Sam Cassell, MJ
  • Metta World Peace, AI/AF
  • Andrew Bynum, P
  • Latrell Sprewell, A/AI
  • Jerry Stackhouse, A/AI
  • Steve Francis, MJ
  • Brandoy Roy, A

Lire aussi | LeBron James explique le fiasco des JO 2004 pour Team USA

Si certains joueurs décident de ne pas aller en sélection de leur propre chef, pour d’autres, en revanche, c’est la trop forte concurrence qui les empêche de porter le maillot du pays.

C’est le cas de Damian Lillard par exemple. S’il a repoussé la proposition en cet été 2019, il y a 5 ans ce sont bien les coachs de Team USA qui l’avaient prié de rentrer chez lui. En amont de la Coupe du monde 2014, le meneur des Blazers avait participé au camp d’entrainement de Team USA; mais il n’avait cependant pas été retenu à cause de la trop forte concurrence à son poste (Stephen Curry , Kyrie Irving et Derrick Rose avait été choisis). John Wall était lui aussi resté sur le carreau cet été-là.

Pour un joueur comme Brandoy Roy, c’est tout simplement le sort qui en a décidé autrement. Les blessures lui ont non seulement empêché de goûter aux joies d’une sélection nationale, mais aussi (et encore pire) réduit en cendres sa carrière NBA. Un crève-cœur pour le formidable arrière de Portland.

Pour d’autres, Rasheed Wallace et Gilbert Arenas en tête, c’est leur comportement parfois borderline, associé à une forte concurrence, qui a fait office de grande barrière pour une sélection chez Team USA.

Une liste impressionnante qui montre encore une fois à quel point le vivier de talent américain est incroyable. De quoi faire rêver de nombreuses équipes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.