NBA – Les 5 facteurs X à surveiller de près en playoffs

Alex Caruso explique pourquoi il est resté aux Lakers
Marcio Jose Sanchez

Un titre se joue parfois à rien. Un rebond qui tombe dans les mauvaises mains, une suspension pour un match crucial… Un joueur inattendu qui sort du bois ! À l’image d’un Fred VanVleet en 2019 ou d’un Boris Diaw en 2014, ce sont parfois les role players qui font la différence. Voici les 5 joueurs capables de tout changer lors des playoffs.

Publicité

Alex Caruso – Los Angeles Lakers

alex caruso désiré à l'été 2019 lakers
(crédit : DR)

Stats sur la saison : 5.4 points, 1.9 rebond, 1.8 passe

Alex Caruso est rapidement devenu un meme à cause de son look. Puis tout aussi rapidement, il est devenu un chouchou grâce à ses efforts et sa volonté sur le terrain. Pour les Lakers, sa défense pourrait faire la différence. Intelligent, physique, et toujours impliqué, il peut défendre habilement sur plusieurs positions. Il pourra tout donner de ce coté du terrain, puisque LeBron James et Anthony Davis vont mener l’attaque.

Publicité

Kyle Lowry – Toronto Raptors

Kyle Lowry sous le maillot des Raptors
(crédit : NBA.com / DR)

Stats sur la saison : 19.7 points, 7.7 passes, 4.8 rebonds

Kyle Lowry est loin d’être un role player, nous sommes d’accord. Mais toujours est-il que l’an dernier les Raptors étaient l’équipe de Kawhi Leonard, et cette année celle de Pascal Siakam. Habitué des disparitions soudaines en playoffs, Lowry n’aura pas d’excuse. Sa défense et sa réussite longue distance vont être cruciales. À lui de garder son calme dans les moments chauds.

Publicité

Robert Covington – Houston Rockets

Anthony Davis et Robert Covington à la lutte
(crédit : Andrew D. Bernstein)

Stats sur la saison : 12.8 points, 6.4 rebonds, 1.2 passe

Robert Covington est l’ultime joueur « 3 and D ». En attaque, il punit de loin, en défense, il est capable de garder tous les joueurs adverses. Surtout, dans une équipe sans pivot comme les Rockets, « RoCo » aura la lourde tâche de sécuriser les rebonds et de servir de dissuasion près du cercle. S’il élève son niveau de jeu, le système D’Antoni pourrait faire des étincelles.

Publicité

Eric Bledsoe – Milwaukee Bucks

(crédit : ABC News/DR)

Stats sur la saison : 15.4 points, 5.4 passes, 4.6 rebonds

Eric Bledsoe se liquéfie en playoffs. Humilié par Terry Rozier et les Celtics en 2018, tirant à un horrible 29% l’an dernier face aux Raptors, le jeune trentenaire ne semble pas fait pour supporter la pression des grands moments. Le problème, c’est que Giannis Antetokounmpo va avoir besoin d’aide dans sa quête du titre… Un Eric Bledsoe à 100% était peut-être ce qu’il manquait aux Bucks ces dernières années.

Publicité

Goran Dragic – Miami Heat

Goran Dragic conseils joueurs européens NBA
(crédit : DR)

Stats sur la saison : 16.1 points, 5.1 passes, 3.1 rebonds

Goran Dragic est le joueur que tous les coachs rêvent d’avoir. Star avant l’arrivée de Jimmy Butler, le meneur a accepté sans broncher un role de 6ème homme pour le bien de son équipe. Kendrick Nunn va découvrir l’intensité des playoffs, et le Heat n’est pas à l’abris de le voir s’écrouler. Avec un Goran Dragic en solution de remplacement, Miami semble paré à toute éventualité !

Lire aussi : Les 5 meilleurs joueurs dans des équipes trop faibles pour eux

Évidemment, les stars auront le destin de leur équipe entre les mains… Mais les role players aussi devront être à la hauteur de l’évènement !

Les dernières actualités