NBA – Les glaçantes et accablantes accusations contre un joueur des Wolves

Malik Beasley a été accusé de pointer un fusil sur son fils NBA Timberwolves
DunkinWithWolves (DR)

Pendant l’intersaison, certains joueurs profitent de leur temps libre pour s’entrainer et perfectionner leur jeu, et d’autres en profitent pour s’attirer des gros ennuis. C’est le cas de Malik Beasley, jeune star des Timberwolves, qui pourrait démarrer la prochaine saison derrière les barreaux.

Publicité

Les Timberwolves n’avaient sans doute pas besoin de ça maintenant… Alors qu’ils chercheraient désespérément à se débarrasser de leur choix n°1 lors de la prochaine draft, n’étant pas vraiment convaincus par les meilleurs prospects de la cuvée 2020, les dirigeants doivent en plus s’attendre à perdre l’un de leurs meilleurs joueurs pour quelques temps.

Échangé par les Nuggets avant la trade deadline, Malik Beasley n’a eu besoin que de 14 matchs dans le Minnesota pour se rendre indispensable. Avec 20.7 points, 5.1 rebonds, et 1.9 passe décisive de moyenne, l’arrière a prouvé qu’il pouvait être une bonne 3ème option derrière Karl-Anthony Towns et D’Angelo Russell.

Publicité

Le souci, c’est qu’il s’est mis dans un sacré pétrin ces derniers jours… Alors que des voisins se sont garés chez lui pour la « Parade des Maisons », le joueur de 23 ans aurait craqué et les aurait menacé avec un fusil. Mais il a ensuite fait bien pire, et bien plus terrifiant. Voici ce que dit le Star Tribune, journal local, sur la situation. Ça sent très mauvais…



Au-delà des chefs d’accusation retenus la semaine passée, qui indiquent que Beasley a pointé son fusil sur un couple et leur adolescent alors qu’ils étaient garés devant sa maison (où la police a aussi trouvé un important stock de marijuana et des armes), d’autres éléments ont été soulignés par l’enquête.

Publicité




Beasley a aussi été pris en flagrant délit par les caméras de surveillance à l’intérieur de sa maison, en train de pointer un fusil d’assaut dans la direction de son fils, le même jour de l’incident avec la famille devant chez lui.

Si Beasley s’était arrêté à la possession de marijuana, il aurait encouru jusqu’à 5 ans de prison, mais une amende de 10.000$ aurait été la sanction la plus probable. Mais il pourrait finalement risquer plus lourd à cause de ses actions envers la famille et son fils. Il pourrait par exemple perdre la garde de ce dernier.

Publicité

Même si la justice décide de ne pas sanctionner l’arrière, les Timberwolves voudront certainement marquer le coup. Ce genre de conduite est généralement très peu appréciée en NBA…

Buzz Minnesota Timberwolves NBA 24/24

Feed NBA 24/24