Publicité

NBA – Les 4 déclas les plus trashs de Shaq sur les big men actuels

NBA - Rudy Gobert sort un gros match, Shaq réagit à sa performance !
(DR)

Bien que retraité, Shaquille O’Neal garde un lien très étroit avec la NBA, notamment par son rôle de consultant. Et quand quelque chose ne lui plait pas, il n’hésite clairement pas à le faire savoir… surtout quand ça concerne des intérieurs. Preuve avec 4 de ses déclarations récentes les plus trashs envers les big men actuels.

Publicité

Pivot ultra-dominant durant toute sa carrière NBA, Shaquille O’Neal et ses 140 à 167 kilos (son maximum atteint lors de la saison 2003-2004) ont semé la terreur dans les raquettes pendant presque 20 années. Un physique tellement délirant que la ligue fut obligée, dès son année rookie, de mettre en place des règles absurdes pour le dissuader… de détruire les paniers. Hormis les fameux lancers-francs, rien ni personne ne lui résistait, ce qui le classe évidemment dans la discussion des meilleurs intérieurs de l’histoire.

Devenu désormais consultant pour la chaine TNT, l’ancienne terreur des raquettes s’est découvert un nouveau hobby ces dernières années, accentué récemment : détruire verbalement les big men de la ligue actuelle, à commencer par Rudy Gobert. Ce n’est un secret pour personne, le Français a été la cible du Big Cactus à plusieurs reprises, même s’il a su conserver un sang-froid remarquable.

Publicité

Ce qui a fait dégoupiller le Shaq ? La récente extension de contrat de Gobert avec le Jazz, d’une durée de 5 ans et pour un montant de 205 millions de dollars (soit 41 millions $ la saison). Son premier missile a été envoyé sans sommation :

Je ne vais pas faire le hater, mais cela devrait être une inspiration pour tous les gosses. Tu tournes à 11 points de moyenne en NBA, tu peux avoir 200 millions de dollars…



Toujours en ciblant le pivot français, Shaq ajoutera également quelques autres paroles bien assez provocantes. Pour résumer rapidement, il estime que Gobert ne tiendrait pas un matchup contre lui. Pire encore, le Diesel estime que le natif de Saint-Quentin se ridiculiserait :

Je mettrais 45 points, 16 rebonds en 3 quarts-temps, même en ratant 10 lancers-francs. Il mettrait 11 points, 4 rebonds et terminerait expulsé en trois quart-temps. J’suis un gangster.

Rassurez-vous cependant, Rudy Gobert n’est pas le seul big man a avoir été incendié par Shaq en 2020. Sans être directement cité, Dwight Howard fut également harponné par Big Cactus juste après le titre des Lakers :

Publicité




Il y a beaucoup de joueurs qui se vantent sur leur petit Instagram d’être la raison pour laquelle leur équipe a gagné le championnat. Je ne vais pas balancer de noms. Mais retournez vous asseoir, vous n’avez rien fait. Arrêtez-ça.

Il y a quelques années, déjà, O’Neal ne faisait pas dans la dentelle face aux autres pivots un peu hypés. Tandis qu’il faisait les beaux jours des Clippers version Lob City, DeAndre Jordan s’était fait tacler par le quadruple champion NBA :

Envoyez-le à Milwaukee (dans un petit marché, ndlr), vous n’entendrez plus jamais parler de lui.

Et puis, personne n’a oublié les nombreuses saillies de Shaq contre JaVale McGee, ou encore ses sorties peu aimables envers Tim Duncan, Bill Walton et Anthony Davis. Une vraie récurrence…

Publicité

Shaquille O’Neal n’épargne pas les intérieurs, qui sont définitivement son petit pêché mignon dans la critique. Si Rudy Gobert a été le plus mitraillé, plusieurs autres victimes sont à déplorer pour diverses raisons. Petite jalousie ? Réflexe ? En tout cas, les big men de la ligue sont prévenus…

En direct : toute l'actu NBA